27 défections sur 120 sièges : Nombre record d’abandons à la Knesset
Rechercher

27 défections sur 120 sièges : Nombre record d’abandons à la Knesset

Presque un quart des députés ont abandonné leur siège depuis qu'ils ont été élus en 2015, un chiffre qui devrait probablement encore augmenter

Une séance plénière dans la salle de réunion de la Knesset, le 2 juillet 2018 (Flash90)
Une séance plénière dans la salle de réunion de la Knesset, le 2 juillet 2018 (Flash90)

Ce sont plus de députés qui ont quitté la Knesset actuelle depuis les dernières élections que cela n’avait jamais été le cas dans toute l’histoire du Parlement.

Au total, 27 membres ont quitté la 20e Knesset, soit presque un quart du nombre global de 120 législateurs. Ce nombre s’élèvera à 28 après que Zouheir Bahloul, député issu de l’Union sioniste, qui a annoncé son retrait samedi pour protester contre la loi sur l’Etat-nation, aura remis sa démission cet automne.

Le chiffre record précédent de parlementaires ayant abandonné leur mission et leur salaire s’élevait à 20 – au cours de la 15e Knesset, qui avait gouverné de 1999 à 2003.

Dans la 19e Knesset, seuls huit députés s’étaient retirés.

Zouheir Bahloul, député de l’Union sioniste. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

A la Knesset actuelle qui a été élue en 2015, 11 législateurs ont choisi d’abandonner la politique et d’assumer de nouvelles fonctions hors du Parlement : Moshe Yaalon et Danny Danon (Likud); Sharon Gal (Yisrael Beytenu); Yigal Guetta (Shas); Avi Wortzman (HaBayit HaYehudi); Isaac Herzog, Erel Margalit, Manuel Trajtenberg et Daniel Atar (Union sioniste); Shai Piron (Yesh Atid) et Zehava Galon (Meretz).

Onze de plus sont partis, soit en raison d’accords de rotation au sein de la formation, soit à cause de la loi norvégienne qui autorise les ministres à renoncer à leur siège en faveur d’un autre membre du parti : Aryeh Deri, Meshulam Nahari et Yitzhak Cohen (Shas); Avigdor Liberman (Yisrael Beytenu); Moshe Kahlon (Koulanou); Naftali Bennet (HaBayit HaYehudi); Meir Porush (YaHaout HaTorah); et Youssef Atauna, Osama Saadi, Abdullah Abu Maaruf et Ibrahim Hijazi (Liste arabe unie).

Quatre autres sont partis en raison des scandales et des allégations faites contre eux : Basel Ghattas, de la Liste arabe unie, Yinon Magal du parti HaBayit HaYehudi, Silvan Shalom du Likud et Yaakov Peri de Yesh Atid. Un autre membre de la Knesset, Eitan Broshi de l’Union sioniste, subit des pressions pour quitter son poste en raison d’un scandale de harcèlement sexuel. Il a été suspendu.

Un membre de la Knesset, David Azoulay (Shas), a pour sa part quitté le Parlement pour des raisons de santé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...