Rechercher

3 ans de prison pour l’homme accusé d’avoir espionné Gantz pour le compte d’Iraniens

L'agent d'entretien Omri Goren a été reconnu coupable de tentative de transmission d'informations à une entité ennemie ; les accusations initiales d'espionnage ont été abandonnées

Omri Goren (capture d'écran de Channel 12)
Omri Goren (capture d'écran de Channel 12)

Le tribunal de district de Rishon Lezion a condamné mardi l’ancien agent d’entretien de la résidence privée du ministre de la Défense Benny Gantz, accusé d’espionnage au profit de pirates informatiques iraniens à la fin de l’année dernière, purgera une peine de trois ans de prison dans le cadre d’un accord conclu avec l’accusation.

Omri Goren, 38 ans, résident de Lod, a été reconnu coupable de tentative de transmission d’informations à une entité ennemie. Dans le cadre de l’accord de plaidoyer, les charges d’espionnage qui étaient initialement incluses dans l’acte d’accusation ont été abandonnées.

« Goren] n’est pas un espion et il ne s’agit pas d’un scandale d’espionnage », ont déclaré les avocats Gal Wolf et Anat Yaari, représentants de Goren auprès du bureau de l’avocat commis d’office, après sa condamnation.

« Il s’agit d’un homme qui s’est retrouvé empêtré dans des dettes et qui a identifié une faille de sécurité », ont-ils ajouté.

Goren a largement admis les allégations portées contre lui tout au long de l’enquête, mais a nié à plusieurs reprises avoir proposé sciemment d’aider l’Iran.

« Qui a dit que c’était les Iraniens ? C’était des hackers sur Telegram », avait répondu Goren aux journalistes en décembre.

Illustration : Le ministre de la Défense Benny Gantz et son épouse Revital à leur domicile à Rosh Haayin, en Israël, le 13 septembre 2019. (Crédit : AP Photo/Oded Balilty)gante

Cependant, son interrogatoire a laissé entendre qu’il était parfaitement au courant de l’affiliation iranienne des hackers, et qu’il avait prévu de les piéger en collectant leur argent sans rien leur fournir.

« S’ils avaient attendu quelques jours avant de m’arrêter, ils auraient vu que je ne suis pas un espion. Je voulais tromper les Iraniens et prendre leur argent sans leur envoyer de photo ou de document », a déclaré Goren pendant son interrogatoire, selon la Douzième chaîne.

Goren a été arrêté en novembre de l’année dernière. Selon l’acte d’accusation, il avait contacté sur Telegram des pirates du groupe Black Shadow, affilié à l’Iran, et leur avait proposé de leur fournir des informations sur Gantz en échange d’argent.

L’acte d’accusation explique en détail comment Goren a pris des photos du bureau, de l’ordinateur, du téléphone et de la tablette de Gantz, d’un coffre-fort fermé et d’une déchiqueteuse, de photos de Gantz et de sa famille, et d’une copie des paiements de la taxe foncière du ministre.

Les avocats de Goren et le Shin Bet ont rapidement affirmé que Goren n’avait été soumis à aucun élément lié à la sécurité lorsqu’il travaillait au domicile de Gantz.

Malgré cela, son arrestation a provoqué des remous au sein du Shin Bet, l’agence de sécurité qui était responsable de son contrôle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...