Rechercher

4 arrestations après l’assassinat du baron de la mafia Benny Shlomo

Des hommes au service de la famille criminelle Jarushi ont été interrogés quelques heures après le meurtre ; la police avait averti Shlomo que sa vie était en danger

Cette photo combinée montre Benny Shlomo, en haut à gauche, et la scène où Benny Shlomo et un autre homme ont été abattus dans un assassinat présumé à Azor, le 3 octobre 2022. (Crédit : La Treizième chaîne/Avshalom Sassoni/Flash90)
Cette photo combinée montre Benny Shlomo, en haut à gauche, et la scène où Benny Shlomo et un autre homme ont été abattus dans un assassinat présumé à Azor, le 3 octobre 2022. (Crédit : La Treizième chaîne/Avshalom Sassoni/Flash90)

Après une chasse à l’homme de plusieurs heures, quatre membres d’une puissante famille criminelle ont été arrêtés lundi soir à la suite de l’assassinat d’un chef de gang rival plus tôt dans la journée.

Les suspects, membres de la famille criminelle Jarushi, sont soupçonnés d’être impliqués dans une attaque clandestine dans la ville centrale d’Azor, qui a tué Benny Shlomo, chef de la famille criminelle Shlomo.

Trois d’entre eux ont été arrêtés alors qu’ils circulaient en voiture près de la ville centrale de Gedera, tandis que l’autre suspect a été arrêté à l’aéroport Ben Gurion. Les quatre hommes ont été emmenés pour être interrogés par la police qui les soupçonne de meurtre.

Lundi, peu après 14 heures, deux inconnus armés sont arrivés dans une station-service d’Azor et ont ouvert le feu sur Shlomo et son garde du corps, Vladislav Povolotsky, qui se trouvait à proximité. Le chef de la mafia a succombé à ses blessures, tandis que son garde du corps a été grièvement blessé et reste hospitalisé.

Le policier, qui n’a pas été blessé, a tiré sur les coupables qui ont abandonné leur véhicule et ont ensuite attaqué une femme de l’autre côté de la route. Ils ont réussi à s’enfuir sains et saufs à bord du véhicule volé, selon les médias.

Selon la Douzième chaîne, la police a reçu une alerte peu de temps avant la fusillade selon laquelle un véhicule immatriculé frauduleusement avait quitté la zone de Lod et Ramle, mais les postes de police n’ont pas été avertis d’un coup potentiel de la pègre.

Selon l’évaluation initiale de la police, la mort de Shlomo a été orchestrée par un rival criminel de longue date, Shalom Domrani, et la police étudie la possibilité que Domrani ait forgé une alliance avec la puissante famille criminelle arabe israélienne Jarushi afin de mener à bien le coup suspecté, a expliqué le quotidien Haaretz.

Shalom Domrani dans un tribunal de Rishon Lezion en août 2011. (Crédit : Gideon Markowicz/FLASH90)

Les autorités ont émis l’hypothèse que l’organisation de Shlomo n’attendrait pas pour venger la mort de son patron.

Shlomo était autrefois le bras droit de Domrani, mais il a quitté l’organisation de son ancien partenaire pour créer la sienne, entraînant avec lui certains des hommes de Domrani. Depuis lors, les deux hommes sont en guerre.

Selon la Douzième chaîne, la police a averti Shlomo qu’il était une cible et que les gangs rivaux lui avaient ordonné de se tenir à l’écart du sud du pays, où il était auparavant basé. Cela l’a conduit à déplacer sa résidence officielle dans la région de Tel Aviv.

Shlomo se trouvait en Turquie jusqu’à il y a quelques jours, et lundi soir, il devait s’envoler pour Madrid. Le même jour, le chef de la mafia aurait été appelé à participer à une réunion d’affaires à la station-service d’Azor, où il a été abattu. La police enquête pour savoir si la réunion avait pour but de piéger Shlomo, selon le reportage.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...