Abbas : bonne chance aux Israéliens pour les élections
Rechercher

Abbas : bonne chance aux Israéliens pour les élections

Le président de l'AP ne soutient pas de candidat, mais il espère que les élections pourront faire émerger "celui" qui croit en la paix

(Droite à gauche) La Reine Rania de Jordanie, le Roi Abdallah II de Jordanie, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le prince héritier Hussein de Jordanie applaudissent alors qu'ils participent à la cérémonie d'ouverture du Forum économique mondial sur le Moyen-Orient et l'Afrique du nord 2019, au centre de convention du roi Hussein à la Mer Morte, en Jordanie le 6 avril 2019
(Photo de Khalil MAZRAAWI / AFP)
(Droite à gauche) La Reine Rania de Jordanie, le Roi Abdallah II de Jordanie, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le prince héritier Hussein de Jordanie applaudissent alors qu'ils participent à la cérémonie d'ouverture du Forum économique mondial sur le Moyen-Orient et l'Afrique du nord 2019, au centre de convention du roi Hussein à la Mer Morte, en Jordanie le 6 avril 2019 (Photo de Khalil MAZRAAWI / AFP)

MER MORTE, JORDANIE – Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a souhaité aux Israéliens de la réussite aux prochaines élections nationales de mardi.

Au cours des derniers mois, le président de l’AP a fait peu de commentaires sur les élections, mais il a récemment déclaré à une délégation israélienne en visite à Ramallah qu’il espérait que les élections pourront faire émerger « celui » qui croit en la paix. Lui et ses conseillers n’ont pas publiquement déclaré quel parti ils préféreraient voir remporter le scrutin.

Interrogé samedi par le Times of Israël au Forum économique mondial de la Mer Morte pour savoir s’il avait un message pour Israël à l’approche des élections, Abbas a déclaré, « Non ». Il s’est ensuite éloigné avant de marmonner, « Puisse Dieu faire réussir les élections ».

Abbas a participé à plusieurs événements au Forum économique mondial, en compagnie du roi Abdallah de Jordanie, et il a rencontré le ministre des Affaires étrangères Yusuf bin Alawi.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90; Tomer Neuberg/Flash90)

Les derniers sondages indiquent que le parti du Likud de Benjamin Netanyahu sera probablement le mieux placé pour diriger le prochain gouvernement.

Mais Netanyahu a déclaré vendredi que la droite israélienne « est en danger » de perdre la main sur le pouvoir après les élections. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, le Premier ministre a appelé les électeurs à « revenir à la maison du Likud », avertissant que le parti Kakhol lavan pouvait « détruire le bloc de droite ».

Benny Gantz, le candidat de Kakhol lavan, a dit qu’il pense devenir le prochain Premier ministre d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...