Académie de Montpellier : émoi autour d’un jeu intitulé « S’échapper d’Auschwitz »
Rechercher

Académie de Montpellier : émoi autour d’un jeu intitulé « S’échapper d’Auschwitz »

Déniché par le Canard Enchaîné, ce jeu, destiné seulement au personnel de l’Académie de Montpellier, a été supprimé de la plate-forme pédagogique

Un autre jeu, non pédagogique avait causé un scandale l'année dernière, et avait également la camp Auschwitz pour cadre. Il s'appelait ‘Cost of Freedom’. (Crédit : capture d'écran  YouTube)
Un autre jeu, non pédagogique avait causé un scandale l'année dernière, et avait également la camp Auschwitz pour cadre. Il s'appelait ‘Cost of Freedom’. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le jeu « S’échapper d’Auschwitz » avait été publié sur un site d’échange d’outils pédagogiques du ministère de l’Education nationale, la plate-forme Magistère, liée à l’académie de Montpellier.

Suite aux révélations du Canard Enchaîné, et aux réactions d’associations juives françaises, il a été retiré du site.

Le jeu, qui n’avait pas été validé par l’inspection pédagogique, consistait à jouer l’évasion de deux hommes du camp d’extermination « sachant que ‘les SS peuvent éliminer les suspects en nombre limité’ tandis que Juifs et Tsiganes peuvent ‘perdre la vie sur un coup de dès' », selon les règles du jeu rapportées par le site de France 3 Occitanie.

« Le document de travail évoqué, désormais supprimé de la plate-forme, était un support interne destiné au seul cercle des stagiaires inscrits à un parcours de formation (une cinquantaine de personnes), affirme l’académie dans un communiqué cité par France 3. Il n’a jamais eu vocation à être diffusé et ne le sera pas. Il n’a d’ailleurs jamais été utilisé en classe, ni été validé par l’inspection pédagogique et ne saurait l’être, en raison du contenu et des termes utilisés. »

« Le Président du Crif Francis Kalifat a aussitôt alerté le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer, précise le site du Crif. Ce dernier a immédiatement réagi en l’assurant que des mesures rapides seraient prises. La rectrice a aussitôt contacté le Crif à Montpellier ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...