Accrochage entre la famille de la terroriste et la police à l’hôpital
Rechercher

Accrochage entre la famille de la terroriste et la police à l’hôpital

La Palestinienne de 18 ans, qui a été touchée par une balle, a été grièvement blessée par l'homme qu'elle a poignardé

Les ambulances de Magen David Adom et des policiers sur les lieux d'un attentat terroriste dans la Vieille Ville de Jérusalem, le mercredi 7 octobre 2015. (Crédit : Autorisation Magen David Adom)
Les ambulances de Magen David Adom et des policiers sur les lieux d'un attentat terroriste dans la Vieille Ville de Jérusalem, le mercredi 7 octobre 2015. (Crédit : Autorisation Magen David Adom)

La famille de l’adolescente palestinienne, qui a été abattue après avoir poignardé un homme juif à Jérusalem mercredi s’est battue avec les agents de la police des frontières la gardant à l’hôpital.

Shorouq Dwayyat, 18 ans, a été emmenée à l’hôpital Hadassah d’Ein Kerem dans un état critique après avoir été abattue par sa victime, qu’elle avait poignardé dans le dos près de la porte des Lions de la Vieille Ville de Jérusalem plus tôt dans la journée.

La famille de la terroriste a déclaré que les officiers stationnés devant sa chambre d’hôpital ne leur permettaient pas de rendre visite à la jeune femme, a indiqué la Deuxième chaîne.

Un des membres de la famille a été arrêté par la police pour être interrogé.

La mère de Dwayyat a expliqué dans une interview accordée à la chaîne de télévision que sa fille a poignardé l’homme en légitime défense car il aurait tenté de retirer son voile.

Il a été révélé plus tard que Dwayyat avait posté sur Facebook qu’elle « allait devenir une shahid » – une « martyre ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...