Rechercher

Agro-technologie : 6 firmes israéliennes reçoivent un financement public

Cette aide intervient dans le cadre d'un programme pilote du ministère de l'Agriculture et de l'Autorité de l'innovation pour tester l'innovation sur le terrain

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Dotan Borenstein, PDG de SaliCrop, se tient à côté d'un tracteur distribuant des graines de carotte pour un essai en plein champ près de la frontière de Gaza, le 23 août 2020. (Courtoisie)
Dotan Borenstein, PDG de SaliCrop, se tient à côté d'un tracteur distribuant des graines de carotte pour un essai en plein champ près de la frontière de Gaza, le 23 août 2020. (Courtoisie)

Six startups israéliennes axées sur la sécurité alimentaire et les technologies agricoles recevront un coup de pouce financier du gouvernement pour développer davantage leurs produits et se lancer dans un projet pilote dirigé par le ministère de l’Agriculture en collaboration avec l’Autorité israélienne de l’innovation.

Un total de 8,6 millions de shekels sera attribué aux entreprises, la moitié provenant du ministère et l’autre moitié de l’Autorité de l’innovation, selon une annonce faite mardi.

Les entreprises sélectionnées sont toutes spécialisées dans le développement de produits alimentaires ou de matières premières à base de plantes ou de produits animaux destinés à « améliorer et rationaliser la production pendant les phases de croissance », selon l’annonce.

Un comité a sélectionné les entreprises en fonction de leur niveau d’innovation technologique, de leur faisabilité, de leur potentiel de croissance économique et commerciale, et de la voie qu’elles proposent pour la commercialisation, selon le ministère et l’Autorité de l’innovation.

Les entreprises participantes piloteront leurs technologies dans des exploitations agricoles ou dans des centres de R&D associés au ministère afin d’avoir accès à des opérations agricoles actives.

Les six entreprises sont BioFishency, une société qui développe un système automatisé et contrôlé pour le traitement des étangs de pisciculture industrielle (RAS) ; Salicrop, qui a développé un traitement de semences non génétiquement modifiées pour diverses variétés de cultures, de légumes et de semences de céréales ; FruitSpec, une société qui offre une solution conçue pour fournir une estimation précise du rendement des fruits en début de saison ; ALTA, une entreprise de drones qui a développé une solution pour la pulvérisation précise de produits végétaux ; Tosaf Group, une entreprise qui développe et fabrique des additifs pour l’industrie de l’emballage plastique ; et Agrint Sensing Solutions, qui a développé une détection précise des arbres infestés de chenilles (comme les pommiers, poiriers, oliviers, amandiers, avocatiers, cerisiers et manguiers).

« L’objectif de ce programme est double : offrir une opportunité de première mise en œuvre de technologies avancées pour les startups israéliennes et permettre aux citoyens israéliens de profiter de l’innovation développée localement « , a déclaré Dror Bin, PDG de l’Autorité israélienne de l’innovation, dans un communiqué mardi.

« L’agro-tech est un domaine important et a un réel impact sur l’avenir du monde à travers une variété de secteurs croisés, tels que le climat, la sécurité alimentaire et l’agriculture durable qui permet une moindre utilisation des pesticides et des valeurs nutritionnelles élevées. »

Naama Kaufman-Pess, directrice générale du ministère de l’Agriculture, a déclaré qu’investir dans la recherche et le développement était « le seul moyen de continuer à renforcer l’agriculture et de se préparer de manière optimale aux périodes de crise et en particulier au changement climatique. Nous investissons dans ce projet en pensant à notre avenir, et grâce à l’agro-technologie, nous serons en mesure de relever les défis auxquels nous serons confrontés demain. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...