Al Arabiya : Nasrallah a assassiné son propre général en 2016
Rechercher

Al Arabiya : Nasrallah a assassiné son propre général en 2016

Le chef du Hezbollah avait accusé les rebelles islamiques, mais il serait responsable du meurtre de Mustafa Badreddine

Portrait de Mustafa Badreddine, commandant du Hezbollah tué dans une attaque en Syrie, vu lors de ses funérailles dans le quartier Ghobeiry du sud de Beyrouth, le 13 mai 2016. (Crédit : Anwar Amro/AFP)
Portrait de Mustafa Badreddine, commandant du Hezbollah tué dans une attaque en Syrie, vu lors de ses funérailles dans le quartier Ghobeiry du sud de Beyrouth, le 13 mai 2016. (Crédit : Anwar Amro/AFP)

Un commandant en chef du Hezbollah, tué en Syrie l’an dernier, aurait vraisemblablement été assassiné par le dirigeant du groupe terroriste libanais, Hassan Nasrallah, en accord avec l’Iran, selon un article de la chaîne d’information arabe Al Arabiya.

Mustafa Badreddine a été tué en mai 2016 dans un affrontement à Damas. Le Hezbollah avait attribué cet assassinat aux rebelles islamiques.

Al Arabiya a déclaré que l’Iran et Nasrallah avaient planifié l’assassinat de Badreddine en raison des multiples affrontement qui opposaient le commandant et les responsables iraniens au sujet de la direction de la guerre en Syrie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...