Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Amir Saeid Iravani : Téhéran arme, entraîne et « renforce » les terroristes palestiniens

Le diplomate a par ailleurs laissé entendre que l'Iran, favorable à un cessez-le-feu permanent et une reconstruction de Gaza, ferait en sorte que les attaques terroristes cessent en cas de trêve durable

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

L'ambassadeur iranien à l'ONU, Amir Saeid Iravani (à droite), est interviewé en ses bureaux à New York, le 6 février 2024. (Crédit : NBC Nightly News)
L'ambassadeur iranien à l'ONU, Amir Saeid Iravani (à droite), est interviewé en ses bureaux à New York, le 6 février 2024. (Crédit : NBC Nightly News)

L’ambassadeur d’Iran aux Nations unies a déclaré mercredi que Téhéran envoyait des armes aux organisations terroristes palestiniennes, les entraînait et les renforçait.

Questionné sur le soutien apporté par l’Iran aux milices alliées dans la région, Amir Saeid Iravani a déclaré à NBC Nightly News : « Dans le cas de la Palestine, nous leur envoyons des armes, nous les formons et nous leur donnons les moyens d’agir. Avec les forces de la résistance dans d’autres secteurs, il y a une certaine coordination, de la coopération, des consultations, et peut-être aussi des fonds. »

L’Iran, qui ne reconnaît pas l’existence d’Israël, se considère avec le pouvoir en Syrie, le Hezbollah libanais, le mouvement palestinien Hamas, des groupes irakiens et les rebelles yéménites Houthis comme faisant partie de « l’axe de la résistance » face à Israël au Moyen-Orient.

L’envoyé iranien a laissé entendre que les frappes des milices soutenues par Téhéran dans la région cesseraient en cas de cessez-le-feu dans la bande de Gaza, ajoutant que la République islamique soutiendrait une telle trêve si elle était durable et permettait la réhabilitation de l’enclave.

Iravani a dit que les pourparlers concernant les otages réussiront si « l’autre partie » accepte les conditions du Hamas, à savoir un cessez-le-feu permanent et un retrait des forces israéliennes de Gaza.

Iravani a rejeté les allégations américaines selon lesquelles l’Iran fournirait des armes sophistiquées aux Houthis du Yémen, insistant sur le fait que le groupe rebelle agit de manière indépendante lorsqu’il attaque les navires en mer Rouge, en dehors de quelconques ordres de Téhéran.

Depuis le 19 novembre dernier, les Houthis mènent des attaques contre des navires empruntant le détroit stratégique de Bab el Mandeb en guise de soutien au Hamas.

Les compagnies de transport maritime déplorent des pertes de profits considérables.

Les États-Unis ont créé une alliance internationale baptisée « Prosperity Guardian » pour protéger la liberté de navigation.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.