Rechercher

Amy Schumer s’en prend à Kanye West en faisant référence aux nazis

"On appelait ça le syndrome d'Asperger, mais ils ont découvert, c'est vrai, que le Dr. Asperger avait des liens avec les nazis, Kanye", s'est moquée l'humoriste juive

Amy Schumer lors d'une émission Saturday Night Live, le 5 novembre 2022. (Crédit : Twitter)
Amy Schumer lors d'une émission Saturday Night Live, le 5 novembre 2022. (Crédit : Twitter)

L’humoriste américaine, Amy Schumer, a laissé échapper le nom de Kanye West dans une phrase faisant référence aux nazis ce week-end, alors qu’elle présentait un épisode pré-électoral de l’émission Saturday Night Live.

Animant la populaire émission à sketches pour la première fois depuis 2018, Schumer, qui est Juive, s’est moquée de West au sujet de ses récentes sorties antisémites.

Partageant des détails sur sa vie personnelle pendant son monologue d’ouverture, la comédienne a parlé de son mari, Chris Fischer, diagnostiqué avec un trouble du spectre autistique.

« On appelait ça le syndrome d’Asperger, mais ils ont découvert, c’est vrai, que le Dr Asperger avait des liens avec les nazis, Kanye », a-t-elle déclaré tout en ajoutant en plaisantant : « Comme c’est étrange. »

Abordant les prochaines élections de mi-mandat aux États-Unis, Schumer a déclaré qu’elle était « honorée » d’animer le dernier épisode avant les « avortements de mi-mandat », se corrigeant rapidement : « Élections ! Qu’est-ce que j’ai dit là ? Désolée, je pensais à ce qui est en jeu si on ne vote pas ».

West, qui se fait maintenant appeler « Ye », a été mêlé à une controverse lorsqu’il a déclaré « la guerre aux Juifs » en publiant sur Twitter que les Juifs allaient subir la « Death con 3 » (déformation du terme militaire DEFCON).

Le scandale a depuis conduit de grandes entreprises, dont Adidas et Gap, à rompre leurs relations pour cause de discours haineux.

NBC News a rapporté que bien avant le récent scandale, West avait dédommagé un ancien employé pour son utilisation de la rhétorique antisémite et nazie.

Dans le cadre d’un règlement à l’amiable, en 2018, inconnu à ce jour, l’ex-collaborateur, qui a souhaité garder l’anonymat, a soutenu que West avait fait l’éloge d’Hitler et des nazis lors de réunions d’affaires.

West avait nié en bloc, mais cette version est confirmée par six de ses ex-associés, avec lesquels NBC s’est entretenu et tous ont confirmé son goût pour Hitler et sa tendance à colporter des théories complotistes antisémites.

« C’est le même schéma qui se répète, encore et encore, toujours plus fort. Il est assez clair qu’il a une sorte d’obsession pour les nazis, répugnante, haineuse, pour le moins étonnante », a déclaré à NBC Ryder Ripps, un artiste juif qui a travaillé avec West pendant des années et assure avoir été témoin à plusieurs reprises de cette obsession pour le nazisme.

La Jewish Telegraphic Agency a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...