Rechercher

Après la fusillade mortelle, des extrémistes juifs auraient agressé des Palestiniens

Un groupe aurait détruit des biens dans un village près de Naplouse, pénétré dans une maison et battu un résident après le meurtre d'un étudiant de yeshiva

Wael Moqbel, un habitant du village de Qaryut qui aurait été attaqué par des colons extrémistes le 17 décembre 2021. (Autorisation)
Wael Moqbel, un habitant du village de Qaryut qui aurait été attaqué par des colons extrémistes le 17 décembre 2021. (Autorisation)

Un groupe d’Israéliens extrémistes a agressé des Palestiniens et vandalisé des biens dans un village de Cisjordanie près de Naplouse dans la nuit de jeudi à vendredi, ont rapporté les médias palestiniens vendredi, quelques heures après qu’un résident d’implantation a été tué et deux autres blessés dans une fusillade.

Selon les médias, des dizaines de voitures ont été endommagées à Qaryut, au sud de Naplouse, et trois personnes ont été blessées. Les assaillants ont fait irruption dans la maison d’une famille, brisé des meubles et battu l’un de ses habitants, Wael Moqbel.

Des photos partagées sur les réseaux sociaux montrent Moqbel à l’hôpital, le visage considérablement enflé.

La police a déclaré qu’elle avait reçu des informations sur l’attaque et qu’elle enquêtait sur cette affaire.

Il semble probable que l’agression présumée soit une attaque dite « prix à payer », faisant suite à la fusillade meurtrière qui a eu lieu la veille. Les auteurs de ces attaques prétendent qu’elles viennent en représailles à la violence palestinienne ou aux politiques gouvernementales considérées comme hostiles au mouvement des implantations.

Ces derniers jours, la violence des résidents d’implantations a fait l’objet d’un débat national, après que le ministre de la Sécurité publique, Omer Barlev, a annoncé qu’il avait discuté de la question avec un diplomate américain en visite en début de semaine, ce qui a conduit le flanc droit de la coalition à le critiquer et à défendre le mouvement des implantations.

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a déclaré à un journal américain au début du mois que la violence extrémiste « entachait Israël ».

L’année dernière, les attaques violentes des extrémistes israéliens contre les Palestiniens ont considérablement augmenté.

Yehuda Dimentman. (Autorisation)

La victime de la fusillade de jeudi est Yehudah Dimentman, 25 ans, père d’un enfant, originaire de l’implantation de Shavei Shomron, en Cisjordanie. Il était étudiant à la yeshiva de l’avant-poste de Homesh en Cisjordanie, près de l’endroit où l’attaque a eu lieu.

Dimentman et deux autres personnes ont été la cible de tirs alors qu’ils étaient au volant d’une voiture et qu’ils quittaient Homesh jeudi soir. Un responsable militaire a déclaré que la voiture avait été prise en embuscade depuis le bord de la route. Les deux autres passagers ont été légèrement blessés par des éclats de verre.

Les forces de sécurité sont toujours à la recherche des auteurs de l’attaque.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...