Rechercher

Arrestation en Israël de suspects d’une fraude visant le Trésor français

L'enquête porte sur des soupçons de "blanchiment de dizaines de millions de shekels en utilisant des mécanismes complexes" de cryptomonnaie

Illustration : une voiture de police à Petah Tikva, le 4 août 2017. (Crédit : Roy Alima / Flash90)
Illustration : une voiture de police à Petah Tikva, le 4 août 2017. (Crédit : Roy Alima / Flash90)

Plusieurs personnes suspectées d’être impliquées dans une fraude de dizaines de millions de shekels visant le Trésor public français et de blanchiment d’argent à l’aide de la cryptomonnaie ont été arrêtées lundi en Israël, a indiqué la police locale.

Dans le cadre d’une enquête menée en coopération avec la police française et Europol, la police israélienne a arrêté « trois suspects principaux » et « un certain nombre d’autres », placés en détention pour être interrogés.

L’enquête, qui porte sur des soupçons de « blanchiment de dizaines de millions de shekels en utilisant des mécanismes complexes » de cryptomonnaie, se concentre sur une « fraude à grande échelle visant le Trésor public français » menée depuis Israël, d’après la police, qui n’a pas détaillé l’identité des suspects.

Dans un communiqué, la police a fait état d’un dispositif « méthodique » pour blanchir de l’argent, dont une partie venait « de crimes commis à l’étranger », « en utilisant des monnaies numériques sur plusieurs plateformes avec l’objectif de masquer l’identité des propriétaires de l’argent ».

Ces dernières années, plusieurs Franco-Israéliens ont été arrêtés par les autorités israéliennes dans des affaires d’escroquerie.

En décembre 2021, Israël avait extradé deux Franco-Israéliens accusés de fraude, soupçonnés d’avoir obtenu de l’argent de sociétés et de personnes privées sous couvert notamment de promotion de projets de recherche médicale liés au COVID-19.

En septembre 2020, un autre Franco-Israélien avait été condamné en France à sept ans de prison pour s’être fait passer pour l’ex-ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian auprès de riches personnalités afin de subtiliser des dizaines de milliers d’euros.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...