Arrestations dans une manifestation de droite contre le Shin Bet
Rechercher

Arrestations dans une manifestation de droite contre le Shin Bet

Environ 100 personnes ont manifesté près du pont des Cordes à l’entrée de Jérusalem contre le traitement des suspects terroristes du Duma par le Shin Bet

Un militant d'extrême-droite crie des slogans contre la détention de suspects terroristes juifs lors d'une manifestation près de la maison du chef du Shin Bet, Yoram Cohen à Jérusalem, le 19 décembre 2015. (Yonatan Sindel / Flash90)
Un militant d'extrême-droite crie des slogans contre la détention de suspects terroristes juifs lors d'une manifestation près de la maison du chef du Shin Bet, Yoram Cohen à Jérusalem, le 19 décembre 2015. (Yonatan Sindel / Flash90)

Une femme a été arrêtée pour « trouble à l’ordre public », explique la police.

Dans le nord d’Israël, un petit groupe de personne est arrivé au croisement Hatishbi et a essayé de bloquer des véhicules, en guise de protestation contre le service de sécurité intérieure.

Des officiers de police sont arrivés sur place et leur ont demandé de bouger puisqu’ils constituaient un risque pour eux-mêmes et les conducteurs. Lorsqu’ils ont refusé, la police en a arrêté 11 d’entre eux.

La police permettra aux manifestants d’exprimer leur mécontentement contre le Shin Bet, ce qui, selon la police, est un droit démocratique. Mais les manifestants doivent respecter la loi et agir dans des conditions qui ne troublent pas l’ordre public ou la vie quotidienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...