Israël en guerre - Jour 148

Rechercher

Australie : Des slogans antisémites ont été scandés, mais pas « gazez les Juifs »

Selon la police de Sydney, le slogan utilisé lors de la manifestations pro-palestinienne devant l’opéra de Sydney le 9 octobre et entendu sur les vidéos était "Où sont les Juifs ?"  

Des centaines de manifestants pro-palestiniens se sont rassemblés devant l'Opéra de Sydney, qui devait être illuminé aux couleurs du drapeau israélien suite à l'attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre 2023 ; la police a conseillé à la communauté juive de rester à l'écart à Sydney, Nouvelle-Galles du Sud, le 9 octobre 2023. (Crédit : Rick Rycroft/AP)
Des centaines de manifestants pro-palestiniens se sont rassemblés devant l'Opéra de Sydney, qui devait être illuminé aux couleurs du drapeau israélien suite à l'attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre 2023 ; la police a conseillé à la communauté juive de rester à l'écart à Sydney, Nouvelle-Galles du Sud, le 9 octobre 2023. (Crédit : Rick Rycroft/AP)

SYDNEY – La police australienne a déclaré qu’une enquête criminelle n’avait pas trouvé de preuves que des manifestants pro-palestiniens avaient scandé « gazez les juifs » devant l’Opéra de Sydney l’année dernière, mais que quelques-uns d’entre eux avaient utilisé des slogans antisémites.

À la suite de l’attaque du 7 octobre menée par le groupe terroriste palestinien du Hamas, près de 1 000 sympathisants pro-palestiniens avaient marché en octobre dans le centre-ville de Sydney jusqu’à l’emblématique opéra de la ville, que le gouvernement avait illuminé aux couleurs du drapeau israélien.

Des images non vérifiées diffusées sur les réseaux sociaux montraient un petit groupe allumant des fusées éclairantes et scandant des slogans avec en sous-titre « gazez les juifs. » La police a fait appel à un expert indépendant en sciences biométriques pour examiner les fichiers audiovisuels.

« Le slogan scandé lors de cette manifestation était ‘Où sont les Juifs ?’ et non une autre phrase comme cela a été largement rapporté », a affirmé Malcolm Lanyon, commissaire adjoint de la police de l’État de New South Wales, lors d’une conférence de presse.

Lanyon a ajouté qu’il existait des preuves d’autres déclarations antisémites « offensantes et tout à fait inacceptables » utilisées par les manifestants.

« Mais je pense que la principale controverse porte sur la phrase qui a été scandée », a indiqué Lanyon, ajoutant que les enregistrements audio et visuels inspectés par la police n’ont pas été trafiqués.

Les personnes qui avaient déclaré à la police avoir entendu des slogans offensants n’étaient pas en mesure de les attribuer à une personne en particulier. La police continuera d’enquêter pour déterminer si des infractions ont été commises au cours des manifestations, a déclaré Lanyon.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.