Bannon a comparé des manifestants aux Chemises brunes nazies en 2012
Rechercher

Bannon a comparé des manifestants aux Chemises brunes nazies en 2012

Pour le conseiller de Trump, les manifestants du mouvement Occupy Wall Street utilisaient les mêmes méthodes que les paramilitaires nazis

Stephen Bannon, conseiller du président américain Donald Trump, à la Maison Blanche, le 25 janvier 2017. (Crédit : Nicholas Kamm/AFP)
Stephen Bannon, conseiller du président américain Donald Trump, à la Maison Blanche, le 25 janvier 2017. (Crédit : Nicholas Kamm/AFP)

Stephen Bannon, le stratège du président américain Donald Trump, a comparé en 2012 des manifestants de gauche aux Chemises brunes nazies.

Dans des entretiens accordés pendant la promotion de son film « Occupy Unmasked », Bannon a comparé à plusieurs reprises les manifestations du mouvement Occupy Wall Street contre les inégalités de revenus et l’industrie de la finance prédatrice aux actions des paramilitaires nazis, a annoncé CNN.

« Le mouvement Occupy est en fait une combinaison d’internet, des médias et de caïds. Non ? C’est une arme d’intimidation », a déclaré Bannon en septembre 2012 à l’animateur de radio Larry Sinclair. « C’est l’équivalent moral aujourd’hui des Chemises brunes des années 1930. Cela va être utilisé comme arme d’intimidation. »

Pendant un entretien diffusé en 2012 par Breitbart.tv, Bannon avait affirmé que les manifestants cherchaient à empêcher les gens de se rassembler à la Conférence d’action politique conservatrice.

Le mouvement Occupy Wall Street dans le parc Zuccotti de New York, en septembre 2011. (Crédit : David Shankbone/CC BY 3.0/WikiCommons)
Le mouvement Occupy Wall Street dans le parc Zuccotti de New York, en septembre 2011. (Crédit : David Shankbone/CC BY 3.0/WikiCommons)

« Je pense que quand vous voyez Occupy Wall Street, vous commencez à voir comment agissaient les Chemises brunes, a déclaré Bannon. Vous commencez à le voir comme un mouvement d’intimidation, avec des tactiques brutales. »

Bannon, ancien directeur du site d’information d’extrême-droite Breitbart, a été l’une des nominations les plus contestées de Trump. Vendredi, le Washington Post avait annoncé qu’en 2007, Bannon avait accusé les juifs américains d’être des « facilitateurs » du jihad.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...