Biélorussie : la communauté juive accepte une construction sur un ancien cimetière
Rechercher

Biélorussie : la communauté juive accepte une construction sur un ancien cimetière

Comme il est impossible de savoir précisément où les os ont été enterrés, la congrégation orthodoxe Beit Yaakov a approuvé le projet de construction

Un cimetière juif. Illustration. (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)
Un cimetière juif. Illustration. (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)

Les autorités biélorusses ont défendu l’autorisation accordée par un tribunal à la construction d’un immeuble au-dessus d’un ancien cimetière juif.

Le ministère biélorusse des Affaires étrangères a indiqué dimanche que la communauté juive locale de Gomel, dans le sud est du pays, avait approuvé le projet, car il était impossible de savoir précisément où les os avaient été enterrés, après les critiques des médias internationaux sur ce projet de chantier.

Le consentement de la communauté qui a permis à la cour de donner son autorisation a été accordé par la congrégation orthodoxe Beit Yaakov, dirigée par le rabbin David Kantarovich, a précisé le ministère.

Le 21 août, un juge de la cour du district de Tsentralny s’était opposé à une intervention contre les projets de construction de deux luxueux immeubles résidentiels sur le terrain qu’occupait autrefois un cimetière dans la rue Sozhskaya de la ville.

La cour répondait à une demande d’injonction déposée par Yakov Goodman, un militant juif américain qui se consacre à préserver les sites du patrimoine juif dans sa Biélorussie natale, où il critique ouvertement le traitement de ces sites.

Le Congrès juif euro-asiatique, le Congrès juif mondial et l’Union des communautés juives et des associations publiques avaient critiqué ce jugement, appelant les autorités à empêcher toute construction.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...