Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Blinken va témoigner devant un Congrès très divisé sur les dépenses et Israël

Sur fond de divergences politiques, le secrétaire d'État américain devra défendre le budget des Affaires étrangères de 64 milliards d'euros demandé par le président Joe Biden

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken, au Forum Sedona de l'Institut McCain, à Sedona, en Arizona, le 3 mai 2024. (Crédit : Jake Bacon/AP)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken, au Forum Sedona de l'Institut McCain, à Sedona, en Arizona, le 3 mai 2024. (Crédit : Jake Bacon/AP)

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken devra défendre le budget des Affaires étrangères de 64 milliards de dollars demandé par le président Joe Biden au cours de quatre audiences parlementaires prévues cette semaine, sur fond de divergences considérables avec les Républicains au sujet des priorités en matière de dépenses et de la politique à l’égard d’Israël.

Blinken témoignera mardi devant la commission des Affaires étrangères du Sénat, contrôlée par les Démocrates, et devant la sous-commission des Crédits, qui supervise les dépenses consacrées à la diplomatie et à l’aide à l’étranger.

Il retournera au Capitole mercredi pour deux autres audiences devant la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, dirigée par les Républicains, et devant une sous-commission des Crédits de la Chambre.

Ces audiences devraient se focaliser sur la politique israélienne, après la déclaration de Biden, au début du mois, qu’il retarderait une livraison de bombes à Israël et envisagerait d’en suspendre d’autres si les troupes israéliennes menaient une invasion de grande envergure à Rafah, une ville du sud de la bande de Gaza où vivent de nombreux réfugiés.

Ces propos ont suscité la colère des Républicains, dont certains ont accusé Biden d’abandonner Israël.

Biden a également fait l’objet de critiques de la part de nombre de ses collègues démocrates, qui souhaitent le voir faire davantage, et notamment poser des conditions aux exportations d’armes, pour pousser le gouvernement de Netanyahu à mieux protéger les civils palestiniens.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.