Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Bruxelles : Une association juive forme les équipes pédagogiques contre les préjugés

Le CEJI veut notamment lutter par l’éducation contre les actes de haine en Europe, en recrudescence depuis le 7 octobre

Suite à la recrudescence depuis le 7 octobre des actes de haine en Europe, le CEJI (Contribution juive pour une Europe inclusive) a constaté que « de nombreux enseignants et éducateurs se retrouvaient démunis et en manque de ressources pratiques pour aborder les conséquences de l’importation de la guerre avec leurs élèves ».

« La médiatisation des événements et le brassage d’informations sur les médias sociaux créent un terrain fertile à la polarisation et aux manifestations tant antisémites qu’islamophobes. Celles-ci peuvent se matérialiser sous forme de préjugés et/ou d’actes discriminatoires impactant grandement le climat scolaire et ayant des répercussions durables sur le vivre-ensemble », écrit l’association.

Face à cela, le CEJI, « convaincu que les élèves et les membres du personnel scolaire doivent être mieux accompagnés pour gérer le flux d’informations qui circule à ce sujet et l’impact négatif qu’il peut avoir », se propose ainsi pour « former activement les équipes pédagogiques à lutter contre les préjugés », comme il le fait depuis une trentaine d’années.

« Ces formations permettent d’accompagner les participants à repérer et à désamorcer différents stéréotypes et préjugés, à se décentrer par rapport à leur cadre de référence culturel et de comprendre les enjeux liés aux notions d’identité, de croyances et de codes culturels », indique un communiqué du CEJI.

« Dans cette période fortement troublée, nous appelons à plus de formations dans les écoles. Ce n’est pas suffisant de dire qu’il ne faut pas être raciste ou antisémite, ce n’est pas suffisant de limiter nos actions à légiférer. Ce que nous devons faire, c’est comprendre ce que ces discriminations signifient réellement et les implications qu’elles ont dans notre quotidien », a ajouté Robin Sclafani, directrice du CEJI. « Face à des situations aussi complexes, les écoles ont besoin d’être outillées avec le plus de ressources disponibles et le CEJI tient à réitérer son engagement à leur côté. »

Les établissements scolaires francophones de Belgique peuvent ainsi se rapprocher de l’association via son site internet.

Face à la guerre et suite aux massacres du Hamas, d’autres initiatives ont été mises en place, notamment à destination des écoles juives de la diaspora, dont les personnels et élèves ont été traumatisés par les récents évènements, comme l’ensemble du monde juif.

Le programme UnitEd, créé sous les auspices du ministère israélien de la Diaspora, donne ainsi aux professeurs juifs à l’étranger les outils pour informer élèves et personnels et apprendre à gérer la crise. Il est notammen déployé en France par l’association Lamorim-UnitEd.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.