B’Tselem à Liberman: Les balles réelles durant les manifestations sont illégales
Rechercher

B’Tselem à Liberman: Les balles réelles durant les manifestations sont illégales

"C'est le ministre de la Défense qui est à l'origine des incitations à violer la loi", a estimé l'ONG de gauche à propos des manifestations à Gaza

Les soldats israéliens se préparent à des manifestations massives de la part des Palestiniens à Gaza et à la possibilité que des manifestants tentent de franchir la barrière de sécurité le 30 mars 2018. (Forces de défense israéliennes)
Les soldats israéliens se préparent à des manifestations massives de la part des Palestiniens à Gaza et à la possibilité que des manifestants tentent de franchir la barrière de sécurité le 30 mars 2018. (Forces de défense israéliennes)

L’ONG israélienne de gauche B’Tselem a défendu dimanche son appel controversé recommandant vivement aux soldats israéliens de refuser de tirer sur les manifestants palestiniens le long de la frontière avec Gaza, disant que l’utilisation de balles réelles pour disperser les protestataires est illégale sous les termes de la loi israélienne.

Dans un communiqué, le groupe de défense des droits de l’Homme de gauche a déclaré que ce commandement contrevient à la section 110 du code pénal, et que les efforts livrés par le ministère de la Défense d’ouvrir une enquête sur le groupe sont sans valeur.

« C’est le ministre de la Défense qui est à l’origine des incitations à violer la loi et c’est une bonne chose que le procureur général ait maintenant l’opportunité de le déterminer de manière officielle », a dit B’Tselem.

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a demandé au procureur général Avichai Mandelblit d’enquêter sur l’organisation de gauche.

Dans un tweet, Liberman exhorte le gouvernement à « enquêter sur les dirigeants de B’Tselem pour incitation à la désobéissance après leur appel aux soldats à refuser les ordres concernant la défense de la frontière ».

« Cette organisation subversive et éphémère, ainsi que ceux qui détestent Israël et les médias internationaux qui essaient de délégitimer nos soldats qui agissent d’une manière légale et morale dans une situation compliquée », a-t-il dit.

« Nous allons mettre fin à tout cela. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...