Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Cette année, le Prix Israël récompensera la participation civile à l’effort de guerre

Le prix prestigieux récompensera uniquement la "responsabilité sociétale" et le "courage civique" ; les catégories traditionnelles seront rétablies l'année prochaine

De droite à gauche : le président Isaac Herzog, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de l’Education Yoav Kisch lors de la cérémonie de remise du Prix Israël à Jérusalem, le Jour de l’Indépendance d’Israël, le 26 avril 2023. (Crédit : Olivier Fitoussi/Pool)
De droite à gauche : le président Isaac Herzog, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de l’Education Yoav Kisch lors de la cérémonie de remise du Prix Israël à Jérusalem, le Jour de l’Indépendance d’Israël, le 26 avril 2023. (Crédit : Olivier Fitoussi/Pool)

Le gouvernement a annoncé mercredi qu’en raison de la guerre entre Israël et le Hamas, le prestigieux Prix Israël ne décernera pas cette année de prix dans la plupart des catégories traditionnelles, à savoir les sciences, les sciences humaines et la culture.

Les prix seront décernés dans deux nouvelles catégories créées spécialement pour marquer le conflit : « La responsabilité sociétale » pour les efforts civils et les initiatives de bénévolat, et « L’héroïsme citoyen » pour les actes de bravoure de civils pour venir en aide à autrui en situation de crise.

Le prix sera décerné à six personnes dont les actions ont « inspiré l’unité et la gentillesse, fait preuve d’un courage extraordinaire, suscité un formidable espoir en Israël et contribué à la reprise après les terribles bouleversements que nous avons connus le 7 octobre », précise le communiqué.

Les deux nouvelles catégories ont été annoncées en décembre par le ministère de l’Éducation, qui supervise le Prix Israël, et les nominations publiques se sont étalées sur une période de plusieurs semaines sur le site web du ministère.

Dans les mois qui ont suivi l’attaque surprise du Hamas contre le sud d’Israël le 7 octobre, au cours de laquelle les terroristes ont tué près de 1 200 personnes et pris plus de 250 otages, la société israélienne a multiplié les efforts bénévoles, les initiatives civiles et les collectes de fonds.

Ces facteurs, combinés aux récits d’opérations de sauvetage et d’autres actes de bravoure accomplis par des citoyens lors des événements survenus le 7 octobre ou à proximité, qui ont été révélés dans les semaines et les mois qui ont suivi l’assaut, ont motivé la décision de créer ces deux nouvelles catégories, a expliqué le ministère lors de l’annonce de la création de ces catégories.

La traditionnelle cérémonie de remise du Prix Israël aux lauréats, qui a lieu le soir de Yom HaAtsmaout, se tiendra comme à l’accoutumée, précise le communiqué. Cette année, Yom HaAtsmaout tombe le dimanche 13 mai 2024 au soir, ou le 5e jour du mois de Iyar, dans le calendrier hébraïque.

C’est la première fois depuis la création du Prix Israël en 1953 que les catégories principales ne seront pas inclues. Les catégories traditionnelles seront rétablies en 2025.

Le Prix Israël est considéré comme la plus haute et la plus prestigieuse récompense civile du pays et est généralement décerné à des personnes qui ont laissé une empreinte significative sur la société israélienne pendant de nombreuses années.

Le Prix Israël est une récompense civile et ne couvre pas les actes héroïques ou les exploits accomplis par des Israéliens dans le cadre de leurs fonctions au sein des forces de sécurité.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.