Rechercher

Cisjordanie : tags anti-palestiniens et tentative d’incendie criminel d’une mosquée

« Nous Juifs, ne resteront pas silencieux lorsque nous nous faisons assassiner » et une étoile de David ont été tagués sur un mur de la ville de Jammaïn

Un mur tagué avec l'expression en hébreu "la nation d'Israël vit" dans une attaque présumée du "prix à payer" qui a eu lieu dans la localité palestinienne de Jammain dans le nord de la Cisjordanie, le 11 juin 2020.  (Crédit : Municipalité de Jamma'in)
Un mur tagué avec l'expression en hébreu "la nation d'Israël vit" dans une attaque présumée du "prix à payer" qui a eu lieu dans la localité palestinienne de Jammain dans le nord de la Cisjordanie, le 11 juin 2020. (Crédit : Municipalité de Jamma'in)

Les Palestiniens de la ville de Jammaïn en Cisjordanie se sont réveillés jeudi matin pour découvrir que leur ville avait été la cible d’un crime de haine apparent, et d’une tentative présumée d’incendier une mosquée.

La phrase « Nous Juifs, ne resteront pas silencieux lorsque nous nous faisons assassiner » et une étoile de David, ont été taguées sur un mur non loin, selon des images de la scène.

La mosquée a été légèrement endommagée lors de la tentative d’incendie criminel.

La police israélienne a déclaré que Tsahal se préparait à entrer dans la ville pour recueillir des preuves.

Les incidents de vandalisme contre les Palestiniens et contre les forces de sécurité sont appelés communément des attaques de type « prix à payer », les auteurs affirmant qu’il s’agit de représailles à la violence palestinienne ou aux politiques gouvernementales considérées comme hostiles au mouvement des résidents d’implantation.

Le vandalisme présumé et la tentative d’incendie criminel surviennent deux jours après que quatre Israéliens ont été tués dans une attaque terroriste à Beer Sheva, par un Arabe israélien de la ville bédouine de Hura.

Jammaïn est situé dans le nord de la Cisjordanie, près de l’implantation d’Ariel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...