Rechercher

Cisjordanie/Terrorisme: Bennett affirme qu’Israël est à l’affût du moindre « indice »

« Les terroristes ont toutes sortes d'idées, nous sommes donc en alerte maximale », a déclaré le Premier ministre après la série d'attaques meurtrières et de fusillades

Le Premier ministre Naftali Bennett au centre, et le chef du Shin Bet Ronen Bar à droite, sont vus lors d'une visite au commandement régional des services de sécurité dans le nord de la Cisjordanie et à la barrière de sécurité le 3 avril 2022. (Crédit : Haim Zach/GPO)
Le Premier ministre Naftali Bennett au centre, et le chef du Shin Bet Ronen Bar à droite, sont vus lors d'une visite au commandement régional des services de sécurité dans le nord de la Cisjordanie et à la barrière de sécurité le 3 avril 2022. (Crédit : Haim Zach/GPO)

En visite au siège de l’agence de sécurité du Shin Bet dans le nord de la Cisjordanie, le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré dimanche qu’Israël entrait dans une période de « routine vigilante » alors que les forces de sécurité s’efforcent d’empêcher de nouvelles attaques terroristes.

« Les terroristes ont toutes sortes d’idées, nous sommes donc en état d’alerte maximale, à la fois le Shin Bet et la police israélienne, pour identifier tout soupçon d’idée ou de plan d’attaque, et le contrecarrer à l’avance », a déclaré Bennett, après que des soldats ont abattu trois Palestiniens armés qui auraient été en route depuis la région de Jénine pour mener une attaque en Israël au petit matin samedi.

Bennett a déclaré que les Tsahal est également en état d’alerte maximale le long de la barrière de sécurité en Cisjordanie, après qu’une brèche dans la clôture a été empruntée par un Palestinien qui a tué cinq personnes lors d’une fusillade à Bnei Brak la semaine dernière.

Une série d’attentats terroristes meurtriers a tué 11 personnes en Israël en une semaine, mettant les forces de sécurité israéliennes en état d’alerte accrue. L’escalade est survenue alors que le mois sacré musulman du Ramadan devait commencer – réputée comme étant une période de haute tension en Israël et en Cisjordanie.

« Notre objectif est de briser la vague » d’attaques, a déclaré Bennett.

« Nous entrons maintenant dans une période de ‘routine vigilante’, où nous voulons que les citoyens israéliens reprennent leur routine [quotidienne] et que les forces de sécurité soient en état d’alerte maximale », a-t-il déclaré.

Des soldats de Tsahal sont vus en train d’opérer en Cisjordanie, sur une image publiée par l’armée le 2 avril 2022. (Crédit : Tsahal)

Le chef du Shin Bet, Ronen Bar, a déclaré que l’agence de sécurité opère « sur de nombreux fronts » – Israël, la Cisjordanie et la bande de Gaza.

Il a déclaré que le Shin Bet est « une organisation pointue, déterminée et compétente qui apprend en déplacement et dans le feu de l’action ».

« Samedi, nous étions sous le feu avec nos frères de [l’unité antiterroriste de la police] Yamam. Nous avons déjoué une attaque importante », a déclaré Bar à propos de l’incident près de Jénine, au cours duquel un officier d’élite a été grièvement blessé.

Dimanche, l’hôpital Rambam de Haïfa a déclaré que l’état de l’officier s’était amélioré et qu’il communiquait avec sa famille et pouvait respirer par lui-même, tout en étant aidé d’un respirateur.

« Le personnel médical est optimiste quant à son état, et a l’espoir de le sortir des soins intensifs dans les prochains jours », a déclaré Rambam dans un communiqué.

Le surintendant principal S., un commandant supérieur de l’unité antiterroriste de Yamam, s’adresse au radiodiffuseur public Kan, le 19 septembre 2021. (Crédit : Capture d’écran du radiodiffuseur public Kan)

Israël a renforcé les mesures de sécurité en réponse aux attaques et déployé des forces supplémentaires en Cisjordanie, à la frontière de Gaza et dans les grandes villes telles que Jérusalem et Tel-Aviv.

Les responsables israéliens ont cherché à apaiser les tensions alors que le Ramadan commence au milieu des craintes que la violence ne fasse boule de neige de la même façon que les affrontements sur le mont du Temple pendant le Ramadan en 2021 avaient contribué à la violence des activistes qui avait finalement dégénéré en un conflit meurtrier de 11 jours entre Israël et la bande de Gaza et qui avait également donné lieu à de nombreuses violences meurtrières entre Juifs et Arabes en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...