Commémoration du 9/11 en Israël : deuil partagé et promesse de combattre ensemble le terrorisme
Rechercher

Commémoration du 9/11 en Israël : deuil partagé et promesse de combattre ensemble le terrorisme

L'ambassadeur américain rend aussi hommage au mémorial à l’Etat juif, qui comprend probablement le mieux la douleur américaine

L'ambassadeur américain Dan Shapiro pendant la cérémonie de commémoration du 15e anniversaire des victimes des attentats du 11 septembre aux Etats-Unis, au monument situé près de Jérusalem, le 11 septembre 2016. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
L'ambassadeur américain Dan Shapiro pendant la cérémonie de commémoration du 15e anniversaire des victimes des attentats du 11 septembre aux Etats-Unis, au monument situé près de Jérusalem, le 11 septembre 2016. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Politiques israéliens et responsables américains en Israël ont marqué le 15e anniversaire des attentats terroristes du 11 septembre 2001. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’Israël était aux côtés des Etats-Unis dans le combat contre le terrorisme islamique.

« Nous nous rappelons des victimes. Nous pensons à leurs proches. Nous sommes aux côtés de notre plus grand allié, les Etats-Unis d’Amérique, et d’autres partenaires dans la bataille contre le terrorisme islamique militant qui répand sa peur, sa terreur, ses meurtres dans le monde entier », a déclaré Netanyahu au début de la réunion du cabinet.

Netanyahu a fait ces déclarations en anglais.

« Nos souvenirs sont longs, notre détermination est sans frontière. Les sociétés civilisées doivent s’unir pour battre ces forces des ténèbres, et je suis certain que nous le ferons », a-t-il déclaré.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion hebdomadaire du cabinet dans les bureaux du Premier ministre, à Jérusalem, le 11 septembre 2011. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion hebdomadaire du cabinet dans les bureaux du Premier ministre, à Jérusalem, le 11 septembre 2011. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool)

Les remarques de Netanyahu dimanche matin ont eu lieu avant la plupart des cérémonies américaines des attaques dévastatrices d’Al-Qaïda le 11 septembre 2001, qui ont tué près de 3 000 personnes et ont été la première attaque étrangère sur le territoire américain en presque deux siècles.

Près de Jérusalem, l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël Dan Shapiro et d’autres se sont rassemblés devant le mémorial du 11 septembre en Israël pour un hommage pendant une cérémonie officielle.

« Il est probable que personne ne comprenne mieux notre douleur que les Israéliens », a ajouté Shapiro.

https://twitter.com/AmbShapiro/status/774909474104602624

Shapiro a rendu hommage à l’approche juive du souvenir, et a déclaré que les Etats-Unis pouvaient apprendre d’un « peuple qui sait comment honorer et pleurer ses victimes, mais aussi s’unir pour l’objectif commun de construire, de servir, de protéger, et de vivre ses valeurs les plus sacrées. »

« Là où les Israéliens ont excellé, et où nous continuons à apprendre d’eux, c’est dans la transmission de la puissance de la mémoire et de l’histoire, pour que chaque génération successive comprenne la signification et les obligations qui découlent des évènements qu’elles ne peuvent pas se rappeler personnellement », a déclaré l’ambassadeur.

Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, l’ancien ambassadeur aux Etats-Unis Michael Oren, le directeur général adjoint du ministère des Affaires étrangères, Jeremy Issacharoff, et d’autres responsables ont assisté à la cérémonie du souvenir de dimanche.

Le mémorial a été dédié aux victimes en 2009 par le Fonds national juif (FNJ). Il est souvent cité car il est le seul mémorial situé en dehors des Etats-Unis qui porte le nom des 2 996 victimes.

« Les juifs ont été les cibles du terrorisme déjà avant que ce pays ne soit fondé en 1948. C’est pourquoi la tristesse du 11 septembre a été débordante dans le pays il y a 15 ans. C’est pourquoi les Israéliens sont en deuil pour leurs amis aux Etats-Unis. Et c’est pourquoi il y a un mémorial aux victimes de ce crime haineux ici à Jérusalem », a déclaré le philanthrope Ron Lauder, qui dirige le Congrès Juif Mondial.

Le 11 septembre 2001, les terroristes d’Al-Qaïda ont tué plus de 2 750 personnes quand deux avions civils ont détruit les Twin Towers du World Trade Center de New York. Un autre avion avait touché le Pentagone, et un quatrième s’était écrasé dans un champ en Pennsylvanie grâce aux passagers et à l’équipage qui avaient tenté de reprendre le contrôle des terroristes.

Près de 75 000 personnes vivent avec des maladies mentales et/ou physiques qui sont la conséquence des attentats. Beaucoup d’entre elles sont des secouristes qui ont inhalé des toxines cancérigènes pendant qu’ils tentaient courageusement de sauver des vies.

Ces 15 dernières années, New York a cherché à établir une balance entre le souvenir des victimes et du carnage et ce qu’elle sait faire de mieux : se renouveler sans fin, reconstruire et regarder vers le futur.

Les tours du World Trade Center, le 11 septembre 2001. (Crédit : TheMachineStops/Flickr)
Les tours du World Trade Center, le 11 septembre 2001. (Crédit : TheMachineStops/Flickr)

Le site du World Trade Center a été totalement reconstruit, et accueille le mémorial et le musée national du 11 septembre, la gare la plus chère du monde, un centre artistique et des bureaux.

Samedi, le président américain Barack Obama a appelé les Américains à rester unis face aux attaques terroristes, une attaque à peine voilée contre le candidat républicain à la Maison Blanche, Donald Trump, et ses discours grandiloquents contre les musulmans.

« Face au terrorisme, la manière dont nous répondons compte », a déclaré Obama pendant son adresse hebdomadaire à la nation diffusée à la radio et sur internet.

« Parce que notre diversité, notre accueil de tous les talents, la façon dont nous traitons tout le monde de manière juste, peu importe, la race, le genre, l’ethnicité ou la foi, cela fait partie de ce qui rend notre pays formidable. C’est ce qui nous rend résilient. »

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...