COVID : Bennett exhorte les Israéliens à prendre les consignes au sérieux
Rechercher

COVID : Bennett exhorte les Israéliens à prendre les consignes au sérieux

Le Premier ministre déclare que les décisions du gouvernement ne sont pas de simples conseils, et que les autorités élaborent un plan pour une rentrée scolaire sans heurts

Le Premier ministre Naftali Bennett lors d'une réunion du cabinet à la Knesset, le parlement israélien à Jérusalem, le 19 juillet 2021. (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL)
Le Premier ministre Naftali Bennett lors d'une réunion du cabinet à la Knesset, le parlement israélien à Jérusalem, le 19 juillet 2021. (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL)

Le Premier ministre Naftali Bennett a averti lundi que les autorités ne toléreraient pas un manque d’adhésion aux nouvelles restrictions concernant les virus, s’exprimant avant un effort prévu pour augmenter de manière significative l’application des règlements destinés à freiner la propagation des infections.

« Je tiens à le dire ici clairement : Les décisions du gouvernement ne sont pas des recommandations, elles sont contraignantes. Quiconque les enfreint paiera », a déclaré le Premier ministre, selon un communiqué du bureau du Premier ministre.

Israël a décidé de réimposer un certain nombre de mesures, dont la plus importante est l’obligation de porter un masque à l’intérieur des bâtiments et la réintroduction d’un système limitant la participation aux grands événements aux seules personnes ayant été vaccinées contre le COVID-19 ou s’en étant remises, ou pouvant présenter un test récent négatif. Les autorités seraient également en train de réfléchir à d’autres mesures, le nombre de cas continuant à augmenter.

« Le port d’un masque à l’intérieur est une obligation, pas une recommandation. À partir de mercredi, seules les personnes vaccinées, rétablies ou dont le test est négatif pourront assister aux événements [de masse] – c’est une exigence, pas une recommandation. Le maintien en quarantaine est une exigence, pas une recommandation », a déclaré M. Bennett. « Ce sont les devoirs d’un citoyen ».

On s’attend à ce qu’Israël connaisse une augmentation importante de l’application de la loi cette semaine, les inspecteurs des municipalités locales travaillant aux côtés de la police pour donner des amendes aux personnes trouvées sans masque dans des lieux intérieurs.

Les personnes trouvées sans masque sont passibles d’une amende de 500 shekels. En outre, les propriétaires de salles d’événements où les règles sont violées seront soumis à une amende de 5 000 shekels.

Un officier de police fait respecter le règlement COVID-19 à l’aéroport international Ben Gurion le 19 juillet 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Cet avertissement est intervenu un jour après que Bennett a déclaré que des moyens technologiques seraient utilisés pour vérifier la localisation des personnes en quarantaine, demandant au procureur général et au ministre de la Sécurité Publique d’examiner les implications juridiques d’une telle mesure.

Les responsables ont également convenu dimanche que des accusations criminelles seraient déposées contre ceux qui violent sciemment les règlements de quarantaine, et que ceux qui reçoivent des amendes auraient moins de temps pour les payer que par le passé.

Israël a vu les cas de coronavirus augmenter fortement au cours du mois dernier, après avoir pratiquement éradiqué la maladie et supprimé presque toutes les restrictions en mai et juin.

Les dernières données du ministère de la Santé, publiées lundi, font état de 829 nouveaux cas de coronavirus diagnostiqués dimanche.

Des personnes font des achats au marché de Mahane Yehuda à Jérusalem, le 15 juillet 2021 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90).

66 patients étaient dans un état grave, le nombre total de cas continuant à augmenter. Sur les 49 373 tests effectués dimanche, 1,71 % se sont révélés positifs. Selon les données du ministère de la Santé, il y a 6 952 cas actifs de virus dans le pays.

Trois décès survenus dimanche ont porté à 6 450 le nombre de morts en Israël depuis le début de la pandémie.

M. Bennett a déclaré lundi que le gouvernement élaborait un plan pour garantir que l’année scolaire puisse s’ouvrir comme prévu le 1er septembre, précisant que tout changement éventuel serait annoncé à l’avance pour donner aux gens le temps de se préparer.

« Notre objectif principal est d’ouvrir l’année scolaire en douceur. Nous avons traversé une année où l’éducation a été la première chose à être blessée, et nous avons vu des millions d’étudiants en payer le prix et zoner devant Zoom à la maison », a déclaré Bennett. « Les actions que nous prenons maintenant ont pour but de nous aider à ouvrir l’année scolaire de manière organisée. »

Le Premier ministre a également averti qu’il y avait encore un million de personnes dans le pays qui sont éligibles pour se faire vacciner mais qui ne l’ont pas fait.

« Ceux qui ne se font pas vacciner se mettent en danger, mettent en danger leur famille, mettent en danger leurs amis, mettent en danger les moyens de subsistance de ceux qui les entourent et mettent en danger l’ouverture de l’année scolaire », a déclaré Bennett.

Une jeune Israélienne reçoit une dose du vaccinPfizer/BioNTech COVID-19 lors d’une campagne de la municipalité de Tel Aviv-Yafo pour encourager la vaccination des adolescents, le 5 juillet 2021, à Tel Aviv (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

Le Premier ministre a également adressé ses vœux aux communautés musulmanes et druzes d’Israël à l’occasion de la prochaine fête de l’Aïd al-Adha.

« En même temps que la joie de la fête, je demande aussi la prudence – j’appelle tous les célébrants qui ne sont pas encore allés se faire vacciner, à le faire aujourd’hui, et aussi à mettre des masques », a déclaré Bennett.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...