Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Dean Phillips, candidat US, se défait d’un label qui évoquerait l’antisémitisme

Le candidat démocrate juif retire le titre "Diversité, équité et inclusion" de son site web après que le milliardaire Bill Ackman, critique du "slogan", a fait un don à sa campagne

Le représentant démocrate du Minnesota, Dean Phillips, assistant à une conférence de presse sur les négociations avec l'Iran, au Capitole, le 6 avril 2022. (Crédit : Kevin Dietsch/Getty Images via JTA)
Le représentant démocrate du Minnesota, Dean Phillips, assistant à une conférence de presse sur les négociations avec l'Iran, au Capitole, le 6 avril 2022. (Crédit : Kevin Dietsch/Getty Images via JTA)

WASHINGTON, JTA – Le changement sur le site web de la campagne présidentielle de Dean Phillips est, en apparence, mineur, mais l’histoire qui se cache derrière implique deux personnalités juives et le débat sur la « diversité, l’équité et l’inclusion » (DEI) qui agite les débats sur Israël, la race et d’autres thèmes controversés.

Le site internet POLITICO a rapporté mardi que Phillips, membre juif du Congrès du Minnesota qui mène une campagne très risquée pour l’investiture démocrate à l’élection présidentielle, avait modifié un titre de son site web de campagne, le remplaçant par « Équité et justice réparatrice » au lieu de « Diversité, équité et inclusion ».

Le texte est resté le même. Ce changement est intervenu après que l’investisseur milliardaire juif Bill Ackman a apporté son soutien à Phillips, en versant une contribution maximale à sa campagne de 3 300 dollars et donnant à un super PAC soutenant Phillips un million de dollars supplémentaire. Selon la loi fédérale, les super PAC sont des comités d’action politique qui ne sont pas limités dans leur capacité à dépenser de l’argent indépendamment d’une campagne électorale.

Ces dernières semaines, Ackman s’est fait connaître du grand public en prenant la tête de la campagne visant à évincer de l’université de Harvard, son alma mater, Claudine Gay, présidente de l’établissement. Cette dernière, ainsi que les présidentes de deux autres prestigieuses universités, ont refusé de reconnaître explicitement que les appels au génocide du peuple juif violaient les règles du campus en matière de harcèlement.

Ackman a également pris part au débat, particulièrement prononcé parmi les leaders d’opinion juifs, sur la DEI. Harvard, comme la plupart des universités et de nombreuses entreprises, dispose d’un bureau DEI qui s’efforce de remédier aux inégalités de longue date en matière de race, de genre et autres. Ackman s’oppose à l’initiative DEI et affirme qu’elle est entachée d’un parti pris sous-jacent qui alimente l’antisémitisme.

Phillips a souligné au New York Times que toute attention portée à ce changement était une diversion. « Je soutiens la diversité. Point. Je soutiens l’équité. Point. Je soutiens l’inclusion. Un point c’est tout », a-t-il affirmé.

« Il est incroyable de voir à quel point les médias s’intéressent aux slogans, mais ne prêtent aucun intérêt aux propositions visant à résoudre les problèmes. »

Bill Ackman, regardant Emma Raducanu de Grande-Bretagne jouer contre Maria Sakkari de Grèce pendant leur match de demi-finale du simple féminin lors de la onzième journée de l’US Open 2021, à l’USTA Billie Jean King National Tennis Center, dans le quartier de Flushing de l’arrondissement de Queens, à New York, le 9 septembre 2021. (Crédit : Elsa/Getty Images/AFP)

Phillips et Ackman ont tous deux nié que le changement ait eu quoi que ce soit à voir avec le soutien ou les contributions d’Ackman. « Je ne lui verse pas d’argent pour qu’il modifie son site web », a indiqué Ackman au Times.

Ackman avait affiché son soutien à Phillips sur X, ce qui avait incité certains de ses alliés à noter que Phillips avait utilisé l’expression sur son site web de campagne.

« Je suis persuadé qu’il arrivera au bon endroit une fois qu’il aura fait ses devoirs », a répondu Ackman à l’un de ses abonnés. « Il est très occupé en ce moment. »

Plusieurs personnalités juives ont déclaré que la DEI exclue les Juifs. Certains, comme Ackman, pensent que le mouvement est irrémédiablement sectaire ; d’autres disent qu’il a des objectifs louables mais qu’il doit être plus attentif à l’antisémitisme. Enfin, d’autres dirigeants juifs affirment que la DEI, telle qu’elle est constituée, est le meilleur moyen de remédier à cette iniquité.

Ce changement n’est pas le premier pour Phillips, qui cherche à détrôner le président américain Joe Biden. Autrefois ardent défenseur d’Israël, il s’est opposé à ses principaux détracteurs au sein de son parti et a été l’un des premiers à réclamer un cessez-le-feu dans la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.