Décès de Joseph Feingold, survivant et héros du documentaire « Joe’s Violin »
Rechercher

Décès de Joseph Feingold, survivant et héros du documentaire « Joe’s Violin »

Survivant d’un camp de travail soviétique, l'homme est décédé des suites du coronavirus le 15 avril à Manhattan, un mois après son frère survivant de la Shoah

Les frères Alexander Feingold, à gauche, et Joseph Feingold avec une photo d'eux dans l'appartement de Joseph à New York, le 8 juin 2015. (Crédit : Raphaela Neihausen via AP)
Les frères Alexander Feingold, à gauche, et Joseph Feingold avec une photo d'eux dans l'appartement de Joseph à New York, le 8 juin 2015. (Crédit : Raphaela Neihausen via AP)

Joseph Feingold, survivant d’un camp de travail soviétique et héros du court documentaire « Joe’s Violin », nominé aux Oscars en 2017, est décédé des suites du coronavirus le 15 avril à l’hôpital Mt. Sinai West de Manhattan, a rapporté le New York Times. Il était âgé de 97 ans.

L’homme avait perdu son frère Alexander le 17 mars dernier d’une pneumonie, dans le même hôpital. Lui était âgé de 95 ans. Il avait survécu aux camps nazis d’Auschwitz et de Bergen-Belsen.

Ils avaient perdu leur mère et un frère plus jeune, Henry, dans les camps de la mort.

Tous deux architectes, ils vivaient à proximité l’un de l’autre à New York.

« Joe’s Violin » (2016) du réalisateur Kahane Cooperman raconte le don d’un violon par Joseph Feingold à une école pour filles du Bronx dans le cadre d’un programme éducatif.

Dans la scène clé du film, Brianna Perez, l’élève de 12 ans qui a reçu le violon, joue une chanson yiddish à Joseph que sa mère aimait particulièrement.

Peu avant sa mort, l’homme avait recommencé à faire des cauchemars au sujet de la Shoah, a rapporté sa fille.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...