Décès de Siegfried Meir, survivant français d’Auschwitz et star de la chanson
Rechercher

Décès de Siegfried Meir, survivant français d’Auschwitz et star de la chanson

Le chanteur a rencontré un grand succès artistique durant les années 1950-60 sous le nom d’artiste Jean Siegfried

Siegfried Meir. (Crédit : Cinètica produccions)
Siegfried Meir. (Crédit : Cinètica produccions)

Siegfried Meir, survivant français d’Auschwitz, de Mauthausen et des marches de la mort, et star de la chanson populaire française, est décédé le 7 mars dernier à l’âge de 85 ans des suites d’une longue maladie, a rapporté la semaine dernière le journal La Dépêche.

D’origine allemande, Siegried Meir était né en 1934 à Francfort-sur-le-Main. Déporté en 1941 à Auschwitz, il a perdu toute sa famille dans la Shoah. Après la guerre, il est recueilli par un républicain espagnol, Saturno Navazo, rencontré à Mauthausen, qui deviendra son père adoptif.

L’adolescent part s’installer avec lui et sa famille à Revel (Haute-Garonne), avant de déménager à l’âge adulte à Toulouse, puis Paris, où il se lance dans la chanson. Il rencontre un grand succès artistique durant une dizaine d’années sous le nom d’artiste Jean Siegfried.

Siegfried Meir a plus tard déménagé à Ibiza, devenant gérant de la première boite de nuit de l’île. Là-bas, il a également exercé en tant que styliste, restaurateur et sculpteur, rencontrant toujours un certain succès.

Grand ami de Georges Moustaki, ils avaient publié ensemble le livre Fils du brouillard en 1999.

Un documentaire sur sa vie intitulé « Après le brouillard », réalisé par Luis Ortas, est sorti en 2014.

« Siegfried ne m’a sans doute pas tout dit sur ce qui lui avait permis de survivre, son cerveau a probablement occulté beaucoup de choses, ce que je retiendrai de lui, c’est surtout sa résilience », expliquait le réalisateur.

Le documentaire sera diffusé ce lundi à 22h55 sur la chaine locale France 3 Occitanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...