Découverte en Egypte de ce qui serait « la plus vieille » brasserie au monde
Rechercher

Découverte en Egypte de ce qui serait « la plus vieille » brasserie au monde

Un chercheur affirme dans un communiqué que des études ont montré que la bière y était produite à grande échelle avec quelque 22 400 litres produits "en même temps"

Photo d'illustration : Des inscriptions dans le Memnonium de Seti I, à Abydos. (Crédit : Brooklyn Museum Archives/Wikimedia)
Photo d'illustration : Des inscriptions dans le Memnonium de Seti I, à Abydos. (Crédit : Brooklyn Museum Archives/Wikimedia)

Une brasserie de production à grande échelle, qui serait « la plus vieille » au monde, a été découverte en Egypte par une équipe égypto-américaine sur le site archéologique d’Abydos (sud), a annoncé samedi le ministère du Tourisme au Caire.

De la bière, boisson favorite de l’Egypte ancienne, était brassée sur ce site funéraire, selon le communiqué publié par le ministère sur sa page Facebook.

« La mission archéologique égypto-américaine, dirigée par Matthew Adams de l’Université de New York et Deborah Vischak de l’Université de Princeton, a découvert ce qui semble être la plus vieille brasserie de production à grande échelle au monde », a précisé le communiqué.

La fabrique de bière « remonte probablement à l’ère du roi Narmer », a indiqué le secrétaire général du Conseil général des antiquités égyptien, Mostafa Waziri, cité dans le texte.

Narmer est le premier roi qui unifia la Haute et la Basse-Egypte. Il a régné il y a plus de 5 000 ans et est considéré par certains comme le fondateur de la Première dynastie de pharaons.

Des archéologues britanniques avaient fait au début du XXe siècle des découvertes les portant à croire qu’une ancienne brasserie se trouvait dans le secteur mais ils n’avaient pas été en mesure de la localiser précisément.

L’équipe égypto-américaine a réussi à le faire.

Selon M. Waziri, la brasserie était composée de huit larges zones utilisées comme « unités de production ». Chaque zone contenait environ 40 grandes bassines en terre cuite disposées en deux rangées.

Un mélange de grains et d’eau était chauffé dans les récipients, « installés verticalement sous forme d’anneaux », d’après la même source.

Le Dr Adams affirme dans le communiqué que des études ont montré que la bière y était produite à grande échelle avec quelque 22 400 litres produits « en même temps ». La brasserie « a pu être construite à cet endroit spécifiquement pour les rituels royaux qui avaient lieu à l’intérieur des sites funéraires des rois d’Egypte ».

Les preuves de la fabrication de bière en Egypte ancienne ne sont pas nouvelles.

Des fragments de poteries utilisées par les Egyptiens, vieilles de plus de
5 000 ans, dont de larges bassines en céramique qui servaient à produire de la bière, avaient été découvertes sur un chantier de Tel-Aviv, avait annoncé en 2015 l’Autorité israélienne des Antiquités.

Connu pour ses temples, le site archéologique d’Abydos, dans la province de Sohag, a dévoilé au fil des ans de nombreux trésors.

L’Egypte a annoncé ces derniers mois des découvertes archéologiques majeures et espère qu’elles permettraient de relancer le tourisme, secteur clé miné aujourd’hui par la pandémie de coronavirus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...