Défiant les directives anti-COVID-19, certains restaurants rouvrent au public
Rechercher

Défiant les directives anti-COVID-19, certains restaurants rouvrent au public

Des restaurants ont permis aux clients de manger à des tables en plein air, contrevenant aux règles du ministère de la Santé, qui n'autorise que la vente à emporter et la livraison

Des passantes portent des masques à Tel Aviv, le 28 avril 2020 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
Des passantes portent des masques à Tel Aviv, le 28 avril 2020 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

Un certain nombre de restaurants de tout le pays ont ouvert leurs portes au public samedi, permettant aux clients de déguster leur repas autour de tables installées à l’extérieur – en violation des régulations mises en place dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus et qui obligent les restaurants à ne pratiquer que les livraisons et la vente à emporter.

Les clients ne sont pas autorisés à consommer sur place, selon les directives. Les chaînes d’information israéliennes ont qualifié l’initiative de « petite rébellion », alors que de nombreux établissements de restauration luttent actuellement pour leur survie et qu’aucune indication n’a été donnée sur une date possible de réouverture.

Les propriétaires des restaurants ont également souligné les problèmes entraînés par ces mesures, qui donnent le droit aux clients de manger sur un banc adjacent mais pas sur une table fournie par l’établissement.

C’est le propriétaire de l’enseigne Susu and Sons à Tel Aviv, Omer Miller, qui aurait mené la charge dans la journée de samedi, ouvrant les portes de son établissement de hamburgers à ses clients. Miller a expliqué au site d’information Ynet ne pas avoir pris cette décision à la légère : « Je suis prêt à payer une amende parce que je suis tout à fait conscient de violer la loi. »

« L’objectif est de sensibiliser sur la situation dans laquelle se trouvent les restaurants parce que nous sommes oubliés », a écrit Miller dans un post publié sur Facebook. « C’est une situation absurde où on peut se rassembler sur le trottoir mais où ne peut pas manger, en toute sécurité, dans un restaurant. »

« Merci à tous pour votre soutien… On espère rester en bonne santé et ramener un peu de bon sens dans nos vies », a-t-il écrit.

Selon la Treizième chaîne, ce sont des dizaines de restaurants dans tout le pays qui ont permis à leurs clients de s’asseoir en plein air, tout en conservant la distanciation sociale préconisée par les règles gouvernementales et qui prônent une séparation de deux mètres entre les tables.

Selon le reportage diffusé par la chaîne, les restaurants espèrent ainsi amener le gouvernement à prendre au plus vite la décision de les laisser à nouveau ouvrir leurs portes, tout en se montrant respectueux des directives d’hygiène et de distanciation sociale.

Actuellement, les rassemblements à l’extérieur sont autorisés s’ils ne dépassent pas les 50 personnes, selon les restrictions allégées décidées en date du 15 mai.

Le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, a soutenu l’initiative de réouverture des restaurants, affirmant que le secteur comptait 50 000 employés dans la ville qui avaient besoin de retourner travailler.

« Pour moi, la question n’est pas de savoir si c’est possible ou non de rouvrir les restaurants. Il n’y a parfois pas de choix possible », a-t-il déclaré devant les caméras de la Douzième chaîne.

Samedi, des milliers de personnes se sont rendues sur les plages alors qu’une vague de chaleur s’est abattue sur le pays – et malgré les restrictions continues mises en œuvre dans la cadre de la pandémie de coronavirus.

Des centaines d’Israéliens profitent des plages dans un contexte de hausse des températures dans la ville côtière de Tel Aviv malgré les restrictions causées par le COVID-19, le 16 mai 2020. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

Les Israéliens se sont rendus en grand nombre en bord de mer samedi pour la deuxième journée d’affilée. L’Etat juif a graduellement allégé les restrictions sur les activités en plein air mais les plages ne devraient officiellement ouvrir que mercredi.

Sur certaines plages du secteur de Tel Aviv, des interventions par haut-parleur ont demandé aux baigneurs de sortir de l’eau, leur rappelant qu’ils contrevenaient aux règles entrées en vigueur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...