Deri interdit les travaux sur le train reliant Tel Aviv à Jérusalem pendant Shabbat
Rechercher

Deri interdit les travaux sur le train reliant Tel Aviv à Jérusalem pendant Shabbat

Israel Railways affirme que la directive rallonge de 2 ans le projet qui coûte 1,5 milliard de dollars

Aryeh Deri, ministre de l'Intérieur. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Aryeh Deri, ministre de l'Intérieur. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre de l’Economie, Aryeh Deri, a ordonné que les travaux de construction sur la ligne de train à grande vitesse Jérusalem-Tel Aviv s’interrompent pendant Shabbat. Une décision qui repoussera la fin des travaux de deux ans, selon Israel Railways.

De plus, Israel Railways a également annoncé que le dernier train du vendredi après-midi ainsi que les premiers trains du samedi soir ont été annulés en raison de leurs horaires proches avec le jour du repos juif, qui commence au coucher du soleil vendredi et qui dure jusqu’à la nuit tombée samedi.

Les travaux de construction du chemin de fer de l’express entre Tel Aviv et Jérusalem, qui à l’origine devrait être terminés d’ici la fin 2017, ou début 2018, cesseront à partir de ce week-end, selon la directive du ministre ultra-orthodoxe.

Selon la radio militaire, la décision est le résultat d’un différend entre le ministère de l’Economie et le ministère des Transports.

Le ministère de l’Economie maintient qu’Israel Railways devait obtenir des autorisations spéciales de travail du ministère des Transports pour travailler le jour du Shabbat. Le ministère des Transports, quant à lui, a déclaré que les permis relèvaient de la seule compétence du ministère de l’Economie.

Le ministère de l’Economie a défendu sa décision, en déclarant au site d’information Ynet qu’Israel Railways était liée par la loi de demander des autorisations spéciales pour Shabbat et ne l’avait pas fait.

L’Autorité ferroviaire affirme que cette décision rallonge de manière effective le projet de 6 milliards de shekels – qui a commencé en 2001 – jusqu’en 2020.

Avigdor Liberman, le chef de l’opposition avec le parti Yisrael Beytenu, a critiqué la décision, et a exhorté le Premier ministre Benjamin Netanyahu à intervenir.

« Ceci est illogique et intolérable et ne peut pas exister dans un pays normal. Le Premier ministre doit intervenir et ordonner de rétablir immédiatement [les travaux de construction] à son état d’origine », a déclaré Liberman.

En août, Deri avait écrit une lettre à Netanyahu menaçant de se retirer de la coalition pour protester contre ce qu’il a appelé être la profanation du Shabbat par les travaux de construction pour enlever les décombres d’un viaduc Tel Aviv qui a été démoli.

« La prochaine fois qu’il y a une profanation inutile et scandaleuse de Shabbat avec le travail sur le tramway de Tel Aviv ou tout autre projet d’Etat comme cela est arrivé pendant ce Shabbat, qui n’était pas nécessaire pour des raisons de sauvetage, la faction du Shas que je dirige ne laissera pas cela passer », a écrit Deri dans sa lettre, largement reprise dans les médias hébreux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...