Rechercher

Des affiches anti-Israël posées sur des abribus de Londres

Le Centre Simon Wiesenthal a qualifié les faits "d'attaques haineuses" ; des affiches similaires avaient été posées sur des arrêts de bus français l'an dernier

Une affiche anti-Israël sur un arrêt de bus de Londres, en octobre 2021. (Crédit : Centre Simon Wiesenthal)
Une affiche anti-Israël sur un arrêt de bus de Londres, en octobre 2021. (Crédit : Centre Simon Wiesenthal)

Des affiches anti-Israël en faveur du boycott du pays ont été posées illégalement sur des arrêts de bus de Londres, a rapporté le Centre Simon Wiesenthal, qui a qualifié les faits d’ « attaques haineuses ».

« Les gens normaux boycottent Israël », peut-on lire sur une affiche, que les autorités s’apprêtaient à retirer.

Dans une lettre adressée au PDG de la société JCDecaux, propriétaire des panneaux sur lesquels les affiches ont été placées, Shimon Samuels, directeur des relations internationales du centre Wiesenthal, a expliqué que des affiches similaires posées en France l’année dernière avaient été retirées, et a exigé une action similaire au Royaume-Uni.

« Ces attaques haineuses se poursuivent sur les panneaux d’affichage de JCDecaux aux arrêts de bus de Londres », a-t-il écrit, exhortant l’entreprise « à déposer plainte pour engager des poursuites contre les auteurs ».

« Nous proposons également que JCDecaux adopte la définition de l’antisémitisme de l’IHRA (International Holocaust Remembrance Alliance), endossée par des États, des municipalités, des clubs sportifs, des entreprises, etc. Ce serait un message clair aux semeurs de haine, pour qu’ils cessent et s’abstiennent de vandaliser votre infrastructure publicitaire et d’abuser de la bonne réputation de votre entreprise », a conclu Samuels.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...