Des centaines de personnes venues rendre un dernier hommage à Ezra Schwartz
Rechercher

Des centaines de personnes venues rendre un dernier hommage à Ezra Schwartz

Le corps de l'adolescent américain tué jeudi dans un attentat a été rapatrié à Boston pour ses funérailles ; "Il a eu une vie merveilleuse," dit son père

Amis et famille assistent à une cérémonie à la mémoire d'Ezra Schwartz à l'aéroport international Ben Gourion, samedi soir 21 novembre 2015 (Photo: Moti Karelitz / Zaka Tel Aviv)
Amis et famille assistent à une cérémonie à la mémoire d'Ezra Schwartz à l'aéroport international Ben Gourion, samedi soir 21 novembre 2015 (Photo: Moti Karelitz / Zaka Tel Aviv)

Plusieurs centaines de personnes se sont rendues à l’aéroport international Ben Gourion de Tel Aviv pour dire au revoir à Ezra Schwartz, 18 ans, avant que son corps ait été mis à bord d’un avion pour être rapatrié dans sa ville natale Sharon, dans le Massachusetts.

Schwartz était l’une des trois personnes tuées jeudi quand un Palestinien a ouvert le feu sur des véhicules près de l’implantation d’Alon Shvut, au sud de Jérusalem.

Parmi les personnes en deuil, qui priaient et chantaient l’hymne national israélien, la Hatikva, à l’aéroport se trouvaient des dizaines de ses camarades de la yeshiva Ashreinu à Beit Shemesh, où Schwartz étudiait pour une année sabbatique.

Avec un groupe d’étudiants de sa yeshiva il était venu apporter des denrées alimentaires aux soldats israéliens dans la région lorsque le terroriste a ouvert le feu. L’attaquant a également tué Yaakov Don, 51 ans, un enseignant d’Alon Svhut et Shadi Arfah, un Palestinien de 24 ans originaire de Hébron, avant qu’il ait été a court de munitions et a été arrêté.

Lors de la cérémonie, a été lue une lettre d’Ari Schwartz, le père d’Ezra.

« Je ne peux pas m’empêcher d’être heureux pour Ezra, » a-t-il écrit. « Nous savons qu’il est bien en ce moment et cela nous réconforte. »

La lettre poursuit : « Nous n’avons pas de regrets. Je suis heureux pour lui pour tous les lieux où il est allé et toutes les personnes qu’il a pu rencontrer. Certaines personnes vivent longtemps, mais connaissent des circonstances malheureuses qui rendent leur vie difficile. Ezra a eu une vie merveilleuse et est mort comme une personne heureuse, ce qui est plus important que toute autre chose ».

JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...