Rechercher

Des centaines de réfugiés ukrainiens attendus dimanche en Israël

Les candidats à l'alyah fuient le pays déchiré par la guerre vers la Pologne, la Moldavie et la Roumanie et seront transportés sur 3 vols prévus pour dimanche, selon l'Agence juive

Illustration : Des réfugiés ukrainiens juifs sont abrités et hébergés dans un refuge Habad à Kishinev, en Moldavie, le 2 mars 2022. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Illustration : Des réfugiés ukrainiens juifs sont abrités et hébergés dans un refuge Habad à Kishinev, en Moldavie, le 2 mars 2022. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Des centaines de réfugiés juifs d’Ukraine, dont des orphelins, doivent arriver dimanche en Israël, a indiqué mercredi l’Agence chargée de l’immigration juive dans l’Etat hébreu.

Selon cet organisme paragouvernemental, plus de 300 « réfugiés juifs ukrainiens arriveront en Israël à bord de trois vols en provenance de Varsovie (Pologne), de Moldavie et de Roumanie ».

Ils arriveront en Israël dimanche.

Près de « 100 orphelins seront à bord du vol en provenance de Lasi, en Roumanie », a ajouté l’Agence juive, créée en 1929.

Une fois arrivés en Israël « les nouveaux immigrants seront pris en charge par le ministère de l’Immigration et seront temporairement logés dans des hôtels dans le pays », toujours selon l’Agence.

En Israël, la loi sur le retour, adoptée en 1950, deux ans après la création de l’Etat hébreu, donne droit à la citoyenneté israélienne à toute personne immigrée ayant un ascendant juif jusqu’aux grands-parents, ainsi qu’aux personnes épousant un juif.

« Ces olim (immigrants juifs) ont échappé aux combats déchirants en Ukraine et ont été aidés par des centres d’alyah (immigration en Israël) gérés par l’Agence juive et l’Association internationale des chrétiens et des juifs dans quatre pays limitrophes », a déclaré l’Agence juive.

Une école détruite pendant les combats entre les forces ukrainiennes et russes à Kharkiv, le 28 février 2022. (Crédit : Sergey Bobok/AFP)

Ils seront accueillis à l’aéroport par la ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Pnina Tamano-Shata, le président par intérim de l’Agence juive, Yaakov Hagoel, et le président et directeur général de l’IFCJ, Yael Eckstein.

« Les équipes [du ministère de l’Immigration et de l’Intégration] fourniront à chaque immigrant une enveloppe d’avantages étendus et prévoiront un logement temporaire dans des hôtels à travers le pays », a déclaré l’Agence juive.

Plusieurs milliers de personnes ont déjà contacté l’organisation au sujet de l’immigration en Israël au cours des derniers jours, dans le contexte de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, a déclaré un responsable de l’Agence juive au Times of Israel samedi, sous couvert d’anonymat.

Bien que toutes ces personnes n’iront pas nécessairement jusqu’au bout du processus et n’immigreront pas, cela marquerait tout de même un saut important par rapport aux années précédentes. Au cours de l’année 2021, un peu plus de 3 100 personnes ont immigré d’Ukraine en Israël. Les responsables israéliens ont déclaré qu’ils se préparaient à accepter des milliers d’immigrants juifs d’Ukraine.

L’Agence juive, un organisme semi-gouvernemental chargé d’encourager et de superviser l’immigration en Israël, s’est efforcée de faciliter la vague attendue de migration de l’Ukraine vers Israël à la lumière de l’offensive russe, notamment en mettant en place des lignes d’urgence pour répondre aux questions sur le processus d’immigration. Quelque 200 000 Ukrainiens sont éligibles à la nationalité israélienne en vertu de la Loi du retour, qui exige qu’une personne ait au moins un grand-parent juif pour obtenir la citoyenneté israélienne.

Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, le 24 février, l’Agence juive a mis sur pied six bureaux dans des pays frontaliers de l’Ukraine (Pologne, Roumanie, Moldavie, Hongrie). Des candidats à l’immigration y sont reçus afin d’évaluer leur demande, qui est ensuite transmise aux autorités israéliennes.

L’Agence s’est dite prête à ouvrir d’autres bureaux « si nécessaire ».

Plus d’une semaine après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, des milliers d’Israéliens sont toutefois toujours dans le pays, a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

« Au cours de la semaine dernière, nous avons extrait environ 3 000 Israéliens. Nous estimons que 4 000 à 5 000 autres restent en Ukraine », a déclaré le porte-parole du ministère, Lior Hayat, à la radio Reshet Bet.

« Le problème difficile est celui des Israéliens qui restent à Kiev et Kharkiv, et qui ne peuvent pas se diriger en toute sécurité vers les frontières », ajoute Hayat.

Le nombre de réfugiés fuyant la guerre en Ukraine pour les pays voisins a atteint presque 875 000 personnes le 1er mars, selon l’ONU. La Pologne est le principal pays d’accueil, suivi de la Hongrie, avec plus de 116 000 réfugiés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...