Des chanteurs quittent un événement d’une association de droite à Jérusalem
Rechercher

Des chanteurs quittent un événement d’une association de droite à Jérusalem

Arkadi Duchin et Danny Robas indiquent avoir annulé leur participation à la suite de pressions de la gauche afin d'éviter une controverse politique

Arkadi Duchin (à droite), chanteur, compositeur et producteur israélien lors d'une émission de radio sur Reshet Gimmel. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Arkadi Duchin (à droite), chanteur, compositeur et producteur israélien lors d'une émission de radio sur Reshet Gimmel. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Deux célèbres chanteurs israéliens ont annulé leur participation à une série de concerts organisée à Jérusalem par une association de droite.

Le chanteur-compositeur Arkadi Duchin a fait savoir mercredi qu’il renonçait à jouer dans la vallée de Hinnom ce week-end comme initialement prévu, après qu’une ONG de gauche, Free Jerusalem [Libérez Jérusalem], l’y a pressé en raison de l’implication dans l’événement de la fondation Elad, qui opère le site archéologique de la Cité de David.

Elad œuvre pour accroître la présence juive à Jérusalem-Est en achetant notamment des biens immobiliers dans des quartiers majoritairement palestiniens.

L’attaché de presse d’Arkadi Duchin a indiqué dans un communiqué que le chanteur de 56 ans préférait éviter de prendre part à des événements politiquement controversés.

Jeudi, le chanteur pop-rock Danny Robas lui a emboîté le pas, il devait se produire au même endroit mercredi prochain.

Portrait du musicien israélien Danny Robas, le 9 mars 2014. (Crédit : Moshe Shai/FLASH90)

« Je ne fais pas de politique », a déclaré l’interprète de 61 ans dans un communiqué. « Je joue là où les gens veulent écouter ma musique, mais ça ne m’intéresse pas de placer mon art dans la ligne de mire d’une querelle politique. »

Les autres concerts prévus dans le cadre de cette série de concerts estivaux en plein air dans la capitale auront bien lieu. Outre Elad, la salle de concert Zappa fait également partie des organisateurs.

Dans un communiqué, Free Jerusalem s’est dit « ravi que le stratagème employé par Elad pour se faire passer pour consensuel connaisse des couacs. Ils ont peut-être trompé Zappa, mais Arkadi Duchin et Danny Robas ont pris la décision la plus logique. L’activité d’Elad exacerbe les tensions à Jérusalem. Nous continuerons à nous opposer à elle partout — quand ils piègent des artistes et quand ils convoitent des maisons palestiniennes. »

Elad a aussi réagi dans un communiqué : « Nous regrettons que des acteurs extrémistes, marginaux, tentent cyniquement d’utiliser les événements culturels  comme d’un outil leur permettant de défendre leurs projets politiques. Nous les remercions pour la plus grande attention qu’ils nous ont apportée grâce à leur activité. »

La salle Zappa a fait savoir qu’elle n’exprimait pas une opinion politique et qu’Elad n’était que l’un des nombreux partenaires de l’événement. Tout artiste souhaitant annuler sa participation est en droit de le faire, a-t-elle ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...