Rechercher

Des croix gammées gravées sur la glace d’une patinoire de Montréal

"Il est alarmant de voir la patinoire, un symbole si fondamental de l’identité canadienne, être souillée par des symboles de haine", a réagi le dirigeant du B’nai Brith Canada

De larges croix gammées gravées sur la glace d’une patinoire de Ville Mont-Royal, au Canada. (Capture d’écran Twitter)
De larges croix gammées gravées sur la glace d’une patinoire de Ville Mont-Royal, au Canada. (Capture d’écran Twitter)

Le B’nai Brith Canada a exprimé sa colère après la découverte de larges croix gammées gravées sur la glace d’une patinoire de Ville Mont-Royal, située sur l’île de Montréal, au Québec, a rapporté la presse canadienne.

« Il est alarmant de voir la patinoire, un symbole si fondamental de l’identité canadienne et des plaisirs hivernaux qui attire les enfants et les familles, être souillée par des symboles de haine », a déclaré ⁦Michael Mostyn, dirigeant du B’nai Brith Canada, dans un communiqué.

« Cet acte d’antisémitisme répugnant doit être condamné par tous, et nous espérons que les auteurs seront identifiés et tenus responsables », a-t-il ajouté.

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux par un membre de la communauté juive qui s’est rendu à la patinoire montrait au moins quatre croix gammées à la surface de la patinoire.

Le B’nai Brith Canada a signalé l’incident à l’unité des crimes de haine du Service de police de Montréal. Peter Malouf, maire de Mont-Royal, a ouvert une enquête.

« L’incident de mardi est loin d’être le premier outrage antisémite impliquant des installations sportives au Canada », a expliqué l’association. En août dernier, des joueurs d’une ligue juive de baseball de la région de Toronto avaient découvert une croix gammée géante tracée dans le sable sur un terrain de baseball où ils devaient jouer.

La ville de Toronto a connu en mai dernier, pendant le conflit opposant le groupe terroriste du Hamas à Israël, plusieurs actes antisémites.

Selon un recensement, 143 665 Juifs vivaient au Canada en 2016.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...