Des dignitaires religieux israéliens et palestiniens réunis à Jérusalem
Rechercher

Des dignitaires religieux israéliens et palestiniens réunis à Jérusalem

"Nous encourageons nos peuples à travailler pour une paix juste", ont déclaré les participants

Le ministre palestinien des Dotations religieuses, le Dr Mahmoud al-Habbash (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)
Le ministre palestinien des Dotations religieuses, le Dr Mahmoud al-Habbash (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

Le président Reuven Rivlin a accueilli des dignitaires religieux israéliens et palestiniens lors d’une rencontre pour la paix et contre la violence, à Jérusalem. Parmi les invités, Sheikh Mahmoud al-Habbash, juge suprême de la sharia, qui est aussi conseiller de Mahmoud Abbas sur les affaires islamiques.

Le grand rabbin séfarade Yitzhak Yosef et le rabbin Moshe Lichtenstein, directeur de la yeshiva Har Etzion en Cisjordanie, faisaient également partie des invités.

Cette rencontre, organisée à l’initiative du Washington Institute, a commencé par la lecture d’un communiqué, au nom de tous les participants : « Nous croyons que le meurtre délibéré, ou les tentatives de meurtre sur des innocents, sont des actes terroristes, qu’ils soient commis par des musulmans, des juifs ou d’autres. Dans cet esprit, nous encourageons nos peuples à travailler pour une paix juste, un respect mutuel pour la vie humaine et pour le statu quo sur les lieux saints, ainsi que pour l’éradication de la haine religieuse ».

Rivlin a salué l’organisation de cette rencontre, déclarant qu’il « s’agissait peut-être de la réunion la plus importante que l’on pouvait tenir ces jours-ci. Nous savons tous que les tensions entre les juifs et les musulmans sont difficiles, et c’est pour cela que nous avons insisté pour se rencontrer aujourd’hui. Nous ne devons pas permettre que cette terre connaisse à nouveau un sacrifice de sang inutilement versé ».

Pour lire Entre ‘martyr’ et meurtrier: le conseiller religieux d’Abbas adopte le terme le plus émotionnel, cliquez ici.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...