Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Des manifestants anti-Israël déposent des cadavres factices au domicile d’une responsable de l’Université du Michigan

Selon Sarah Hubbard, membre du conseil d'administration, une trentaine de personnes ont manifesté devant chez elle et installé des tentes ; Un militant masqué a laissé des revendications à un autre membre du Conseil

Des cadavres ensanglantés factices installés par des militants anti-Israël devant la maison de la présidente du conseil d'administration de l'Université du Michigan, Sarah Hubbard, le 15 mai 2024, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. (Utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Des cadavres ensanglantés factices installés par des militants anti-Israël devant la maison de la présidente du conseil d'administration de l'Université du Michigan, Sarah Hubbard, le 15 mai 2024, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. (Utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Des manifestants anti-Israël portant des masques ont installé des tentes et placé de faux cadavres ensanglantés devant la maison d’une membre du conseil d’administration de l’Université du Michigan mercredi, dans une nouvelle escalade des tensions avec l’établissement.

Sarah Hubbard, présidente du conseil d’administration de l’université, a déclaré que la manifestation organisée à 6 heures du matin à son domicile d’Okemos avait réuni 30 personnes.

« Ils se sont approchés de chez moi, ont collé une lettre sur ma porte et ont installé des tentes. Ils ont mis tout un tas d’autres choses dans le jardin », a déclaré Hubbard. « Ils ont scandé des slogans avec un porte-voix tout en jouant du tambour, dans un quartier normalement très paisible. »

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux donne à voir une foule en train de dire que Hubbard « finance le génocide ».

Son mari et elle sont restés chez eux. Okemos se situe à 100 kilomètres du campus d’Ann Arbor.

Les manifestants sont partis 30 à 45 minutes plus tard, lorsque la police du canton de Meridian est arrivée, a expliqué Hubbard. Aucune interpellation n’a eu lieu. Trois tentes et de faux cadavres enveloppés dans des draps tachés de rouge ont été abandonnés par les manifestants.

Jordan Acker, un autre membre du conseil d’administration, a déclaré qu’une personne portant un masque avait laissé une liste de demandes à son domicile, à 4h40 du matin.

Les manifestants du campus d’Ann Arbor ont établi un campement sur le Diag, un lieu public très fréquenté.

Le groupe exige que l’université cesse d’investir dans des entreprises ayant des liens avec Israël, ce à quoi l’université rétorque qu’elle n’a aucun investissement direct de cette nature et seulement 15 millions de dollars placés dans des fonds susceptibles de compter dans leurs rangs des entreprises israéliennes, soit moins de 0,1 % de la dotation totale.

« Il n’y a plus rien à en dire. Cette question est réglée », estime Hubbard.

Sarah Hubbard, qui siège au conseil d’administration de l’Université du Michigan, lors d’une réunion, le 13 juillet 2022, à Ann Arbor, dans le Michigan. (Crédit : AP Photo/Carlos Osorio)

Sur les réseaux sociaux, une coalition appelant au désinvestissement a revendiqué la manifestation et déclaré qu’elle « continuerait, inflexible, à lutte pour une Palestine libre ».

« S’il vous plaît, arrêtez de vous plaindre sur Twitter et venez négocier sur le campement », a déclaré le groupe en parlant de Hubbard.

L’université a fait savoir que cette manifestation au domicile [de Hubbard] ne relevait pas de la liberté d’expression. « Les techniques employées aujourd’hui constituent une escalade importante et dangereuse », a déclaré la porte-parole Kim Broekhuizen.

La direction de l’établissement ne s’est pas prononcée sur le démantèlement du campement sur le campus, installé en avril.

« Nous préférerions qu’ils partent d’eux-mêmes », conclut Hubbard.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.