Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Les manifestants anti-refonte protestent aux abords de l’ONU où se trouve Gallant

Des dizaines de personnes ont scandé "Nous n'abandonnerons jamais" alors que le ministre de la Défense rencontrait le chef des Nations unies pour évoquer le maintien de la paix au Liban

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Des activistes anti-refonte manifestant aux abords du siège de l'ONalors que Yoav Gallant, le ministre de la Défense, rencontre le secrétaire-général des Nations unies, Antonio Guterres, à New York, le 28 août 2023. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)
Des activistes anti-refonte manifestant aux abords du siège de l'ONalors que Yoav Gallant, le ministre de la Défense, rencontre le secrétaire-général des Nations unies, Antonio Guterres, à New York, le 28 août 2023. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

NEW YORK — Des dizaines d’Israéliens ont manifesté aux abords du siège des Nations unies lundi, à New York City, alors que le ministre de la Défense Yoav Gallant rencontrait le secrétaire-général de l’ONU, Antonio Guterres.

Installés en face du bâtiment, les protestataires ont scandé « Dé-mo-cra-tie » et « Nous n’abandonnerons jamais » au rythme d’une grosse caisse, le bruit atteignant la principale entrée de l’institution.

Dans la foule, des tee-shirts du mouvement de protestation israélien et des panneaux qui disaient : « Soyez un leader, pas un lâche » ou « Gallant : On t’a sauvé de Bibi, sauve-nous de lui aujourd’hui », en référence au Premier ministre Benjamin Netanyahu, désigné ici par son surnom.

Netanyahu avait limogé Gallant, au début de l’année, après les mises en gardes émises par ce dernier sur le plan de refonte du système judiciaire israélie avancé par le gouvernement. Un renvoi qui avait entraîné un mouvement de protestation massif dans le pays, obligeant Netanyahu, sous la pression, à revenir sur sa décision.

Les manifestants, menés par le réseau israélien d’activistes expatriés UnXeptable, ont manifesté devant les domiciles de représentants du gouvernement israélien dans la région de New York tout au long de l’année.

« Gallant nous doit son poste de ministre de la Défense ; il le doit aux centaines de milliers d’Israéliens qui ont manifesté dans les rues lorsqu’il a été renvoyé par Netanyahu pour avoir simplement voulu faire son devoir, qui est de sauvegarder Israël. Nous sommes là pour lui rappeler sa promesse », ont expliqué les manifestants dans un communiqué.

Les activistes programment aussi de se rassembler devant l’hôtel du ministre et devant le consulat israélien.

Gallant est parti aux États-Unis mercredi soir et, dimanche, il a assisté à un événement organisé par le groupe des Amis de Tsahal à Chicago. Il devait aussi s’entretenir avec l’ambassadeur israélien à l’ONU, Gilad Erdan, avait fait savoir un communiqué du ministère de la Défense.

La réunion entre Gallant et Guterres a été fermée aux médias, comme cela a été le cas de tous les événements auxquels le ministre a assisté pendant son séjour sur le sol américain.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant, au centre, avec l’ambassadeur israélien aux Nations unies, Gilad Erdan, à gauche, au siège de l’ONU à New York lors d’une réunion avec le secrétaire-général Antonio Guterres, le 28 août 2023. (Capture d’écran : Twitter, used in accordance with clause 27a of the copyright law)

Un manifestant s’en est pris à Gallant dans l’enceinte des Nations unies, alors que le ministre se trouvait aux côtés d’Erdan.

« Gallant, protégez notre démocratie. Vous êtes venu à l’ONU. Protégez notre démocratie. Ne les laissez pas la détruire », a dit le protestataire avant d’être éloigné du ministre par la sécurité.

Le bureau de Guterres a expliqué que lui et Gallant avaient évoqué la mission de maintien de la paix au Liban. Il n’y a pas eu de commentaire du côté israélien.

Le Liban a demandé de modifier le mandat afin que la FINUL coordonne ses activités avec l’armée libanaise, ce qui limiterait encore davantage les capacités déjà restreintes de la force de maintien de la paix de l’ONU à la frontière israélo-libanaise, selon les médias.

La France soutient la demande du Liban, tandis qu’Israël, les Etats-Unis et le Royaume-Uni s’y opposent.

Le mois dernier, Guterres avait estimé que l’armée israélienne avait « manifestement » utilisé une force excessive pendant une opération anti-terroriste majeure à Jénine – une condamnation rare et directe de la part du secrétaire-général. La mission israélienne aux Nations unies avait déclaré que ces propos étaient « honteux » et elle avait demandé une rétractation, qui avait été refusée par le bureau de Guterres. Israël a affirmé que les 12 Palestiniens tués à Jénine étaient des combattants – et les groupes terroristes ont fait savoir que la majorité des défunts appartenaient à leurs rangs.

La veille de l’entretien entre Gallant et le secrétaire-général, les manifestants israéliens hostiles à la refonte judiciaire s’étaient rassemblés devant l’hôtel où réside le ministre de la Défense.

« Des dizaines de manifestants demandent à Gallant de ‘sauver Israël de Bibi et de mettre fin au gouvernement kahaniste' », avaient déclaré les manifestants dans un communiqué.

Les manifestants avaient scandé « Gallant, Erdan, Israël n’est pas l’Iran » et « Gallant, Gallant, réveille-toi, Israël vaut plus », alors que l’envoyé israélien à l’ONU, Gilad Erdan, arrivait pour rencontrer Gallant.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.