Des militants pour les droits des animaux organisent une manifestation silencieuse à Tel Aviv
Rechercher

Des militants pour les droits des animaux organisent une manifestation silencieuse à Tel Aviv

Des membres du Front de libération des animaux d’Israël ont marché dans les rues de la ville avec des pancartes "la viande n’est pas de la nourriture" et "les poissons aussi ont mal"

Des centaines de militants végétaliens représentant le Front de libération des animaux d’Israël ont marché jeudi soir dans Tel Aviv en silence pour manifester en faveur des droits des animaux.

« Nous parlons d’environ un million de victimes assassinées chaque jour, et ce uniquement en Israël, sans même être considérées comme des victimes », a déclaré Tal Gilboa, l’une des fondatrices du mouvement. « Notre but est de sensibiliser les gens sur la souffrance animale, de relayer les informations et de faire parler de ce sujet. »

Les manifestants ont descendu le boulevard Rothschild en marchant lentement en deux rangées ordonnées le long de la partie piétonne du centre du boulevard. La police a escorté le cortège, interrompant la circulation le long de la manifestation.

Les manifestants avaient des pancartes où l’on pouvait lire « la viande n’est pas de la nourriture ; c’est le corps de quelqu’un d’autre », « les poissons aussi ont mal » ; « les œufs sont un crime » et « votre nourriture avait un visage ». Au dos de chaque pancarte se trouvaient des photos d’animaux maltraités dans une exploitation agricole.

D’après le mouvement, près de mille personnes ont participé à la marche.

Gilboa, fervente militante et gagnante de « Big Brother », l’une des très populaires émissions israéliennes, a ouvert l’antenne locale du Front de libération des animaux d’Israël il y a trois ans. Elle a déclaré que les personnes présentes à la manifestation ne sont qu’une infime partie du vaste mouvement national qui est déjà établi dans plusieurs régions d’Israël.

Tal Gilboa, militante pour le droit des animaux, au centre, célèbre sa victoire dans la célèbre émission de téléréalité israélienne 'Big Brother', le 30 août 2014. Il est écrit sur son t-shirt "la viande est un meurtre". (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Tal Gilboa, militante pour le droit des animaux, au centre, célèbre sa victoire dans la célèbre émission de téléréalité israélienne ‘Big Brother’, le 30 août 2014. Il est écrit sur son t-shirt « la viande est un meurtre ». (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Front de libération des animaux est un mouvement international fondé en 1976. L’antenne israélienne est liée à ce mouvement, mais est cependant moins extrémiste que certains de ses homologues dans le monde, a confié Gilboa.

« Les gens portant des masques et autres accoutrements caricaturaux sont exactement le contraire de ce dont nous avons besoin en Israël. Nous ne sommes pas le Hamas, ni l’Etat isamique », a déclaré Gilboa au Times of Israël. « Vous voyez, tous ces gens-là, ici, c’est vraiment le peuple d’Israël qui marche. »

La manifestation s’est terminée par un grand sitting sur la place du théâtre Habima, au bout du boulevard Rothschild. Les manifestants ont agité leurs pancartes, les montrant aux passants pendant que Gilboa tenait un discours à la tribune pour le clôturer par le chant « Justice, compassion, véganisme ! ».

Environ 5 % de la population est végétalienne en Israël, l’un des pourcentages les plus élevés au monde. L’armée israélienne propose des menus adaptés aux soldats végétaliens, en partie pour répondre aux nombreuses protestations de la part de soldats militants végétaliens en 2014. En 2015, le Condé Nast traveler a classé Tel Aviv comme la meilleure ville au monde en termes de restauration végétalienne.

Un militant israélien pour les droits des animaux est marqué à Tel Aviv, par solidarité avec le bétail. (Crédit : capture d'écran Youtube/269lifecom)
Un militant israélien pour les droits des animaux est marqué à Tel Aviv, par solidarité avec le bétail. (Crédit : capture d’écran Youtube/269lifecom)

La manifestation de jeudi s’est déroulée dans le calme, mais quelques militants pour le droit des animaux sont plus indisciplinés. Des membres du groupe « 269 pour la vie » n’ont pas hésité à se marquer [comme le bétail] afin d’attirer l’attention sur la cruauté envers les animaux.

Gilboa a rencontré des militants végétaliens du monde entier et a constaté qu’Israël était connu et reconnu pour la vigueur de sa communauté de défense et protection des animaux.

« Nous avons lancé ce groupe avec 15 personnes il y a trois ans, et regardez où nous en sommes aujourd’hui !, a-t-elle déclaré. Ça ne se passe nulle part ailleurs, la force de cette communauté. »

Manifestation devant la Knesset pour les droits des animaux, à Jérusalem, le 13 juillet 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Manifestation devant la Knesset pour les droits des animaux, à Jérusalem, le 13 juillet 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...