Des milliers de Palestiniens goûtent aux plaisirs de la plage en Israël
Rechercher

Des milliers de Palestiniens goûtent aux plaisirs de la plage en Israël

Les Palestiniens de Cisjordanie profitent des 100 000 permis accordés par Israël pendant l'Aïd al-Adha

De jeunes Palestiniennes venues de Bethléem, en Cisjordanie, profitent de la plage à Tel Aviv, le 23 mars 2014. Illustration. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
De jeunes Palestiniennes venues de Bethléem, en Cisjordanie, profitent de la plage à Tel Aviv, le 23 mars 2014. Illustration. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Des milliers de Palestiniens de Cisjordanie ont pu profiter mardi de la plage à Tel Aviv après avoir reçu d’Israël des permis de visite à l’occasion de la grande fête musulmane de l’Aïd al-Adha.

Des milliers de Palestiniens ont célébré la fête du Sacrifice en se réunissant autour de barbecues, en nageant dans la Méditerranée ou en profitant du soleil sur la plage au nord de Jaffa, quartier touristique de Tel Aviv.

On pouvait notamment voir des Palestiniennes en burkinis s’amuser dans l’eau ou sur le sable avec leurs enfants, aux côtés d’Israéliennes en bikinis et d’étrangers.

Mohammed Khatib, un homme de 44 ans venu des environs de Ramallah, a rappelé quelle distance sépare la Cisjordanie et Tel-Aviv, capitale culturelle et économique de l’Etat hébreu, qui ne sont en théorie qu’à environ une heure de route l’une de l’autre.

« C’est la première fois que je viens ici et c’est génial », a-t-il confié, assis sur un coin d’herbe auprès de la plage avec sa femme et leurs deux jeunes enfants. Son plaisir était cependant altéré par le fait que son fils de 14 ans n’avait pas, lui, obtenu de permission d’entrer en Israël.

Israël soumet l’entrée sur son territoire des Palestiniens de Cisjordanie à un régime de contrôles et de permis, qui fluctue en fonction des tensions israélo-palestiniennes.

Les autorités israéliennes ont affirmé avoir délivré 100 000 permis à des Palestiniens de Cisjordanie à l’occasion des fêtes de l’Aïd, qui ont commencé lundi.

Des milliers de Palestiniens prient à l'extérieur de la mosquée d'Al-Aqsa, au sommet du mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem, lors de la fête musulmane de l'Aïd Al-Adha en octobre 2014. (Crédit : Sliman Khader / FLASH90)
Des milliers de Palestiniens prient à l’extérieur de la mosquée d’Al-Aqsa, au sommet du mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem, lors de la fête musulmane de l’Aïd Al-Adha en octobre 2014. (Crédit : Sliman Khader / FLASH90)

Nombre d’entre eux sont allés prier sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est.

Un chauffeur de bus a dit à l’AFP qu’il y avait trois fois plus de bus que l’an dernier pour transporter les Palestiniens de Cisjordanie.

Selon lui, les autorisations israéliennes ont permis aux Palestiniens d’entrer et sortir par les points de passage entre 8h00 et 20h00.

Jeune fille timide de 13 ans venue de Hébron, Alaa Tahboun a nagé dans la mer pour la première fois. « Je suis très heureuse », a-t-elle dit dans un sourire.

Maher Hussein, un homme de 32 ans venu de Ramallah, aurait voulu pouvoir rester plus longtemps après cette « journée magnifique ».

Mais Gil Ochyon, maître nageur israélien incitant les nageurs à la prudence dans un arabe rudimentaire à l’aide d’un mégaphone, ne dissimulait pas un certain ressentiment devant le fait que les Israéliens n’étaient pas, selon lui, les bienvenus dans les villes palestiniennes de Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...