Des nouveaux députés prient au tombeau de Joseph à Naplouse
Rechercher

Des nouveaux députés prient au tombeau de Joseph à Naplouse

Le président du Conseil régional de Samarie a affirmé qu'il s'agissait d'une "déclaration de soutien sans réserve aux implantations"

Des membres de la Knesset prient au Tombeau de Joseph  situé à côté de Naplouse, en Cisjordanie. Yossi Dagan, le président du Conseil régional de Samarie, Eti Atia du Likud (3ème à droite), Uzi Dayan du Likud (à droite), Ariel Kallner du Likud (cinquième à gauche) et Idit Silman de l’Union des partis de droite le 24 avril 2019. (Copie d’écran : Twitter).
Des membres de la Knesset prient au Tombeau de Joseph situé à côté de Naplouse, en Cisjordanie. Yossi Dagan, le président du Conseil régional de Samarie, Eti Atia du Likud (3ème à droite), Uzi Dayan du Likud (à droite), Ariel Kallner du Likud (cinquième à gauche) et Idit Silman de l’Union des partis de droite le 24 avril 2019. (Copie d’écran : Twitter).

Cinq nouveaux membres de la Knesset étaient parmi les 1 400 fidèles qui ont visité le tombeau de Jospeh, situé à proximité de la ville cisjordanienne de Naplouse, dans la nuit de mercredi soir.

Uzi Dayan, Eti Atiah, Ariel Kallner et Shlomo Karai – tous du parti du Likud – avec Idit Silman de l’Union des partis de droite étaient parmi ceux qui ont visité le lieu saint.

Les cinq hommes étaient accompagnés du président du Conseil régional de Samarie, Yossi Dagan.

« C’est une déclaration de soutien sans réserve aux implantations, et nous sommes venus ici prier pour que, lors de ce mandat [de la Knesset], nous puissions revenir au tombeau de Joseph », a déclaré Dagan, selon la chaîne Kan.

Silman exprimait l’espoir que le site repasse sous contrôle israélien total.

« Nous prions pour le jour où nous pourrons venir ici en plein jour, et pour notre souveraineté sur ce lieu », a déclaré Silman.

Le tombeau de Joseph est situé dans la zone A de Cisjordanie, qui est officiellement sous contrôle total de l’Autorité palestinienne, même si l’armée israélienne mène des actions sur cette zone. Israël interdit à ses citoyens d’entrer dans la zone A sans autorisation préalable. L’armée israélienne a néanmoins annoncé mercredi que ses forces de sécurité avaient sécurisé le passage pour les fidèles qui veulent se rendre sur le site.

Le site est vénéré par les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans, et a souvent été un point de tensions violentes. Des croyants juifs sont habituellement autorisés à visiter le tombeau une fois par mois, accompagnés de gardes lourdement armés. Lors de ces visites, les Palestiniens lancent souvent des pierres sur les soldats, et les attaquent parfois avec des cocktails Molotov ou leur tirent dessus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...