Rechercher

Des photos terribles de la Nuit de Cristal mises en avant par Yad Vashem

Alors que le mémorial avait annoncé que ces rares photos, qui montrent le pogrom d'un point de vue intérieur, étaient inédites, Yad Vashem est revenu sur cette déclaration

  • Des nazis embarquent des livres juifs, vraisemblablement pour les brûler, pendant la Nuit de Cristal, probablement dans la ville de Fürth, en Allemagne, le 10 novembre 1938. (Crédit : Yad Vashem via AP)
    Des nazis embarquent des livres juifs, vraisemblablement pour les brûler, pendant la Nuit de Cristal, probablement dans la ville de Fürth, en Allemagne, le 10 novembre 1938. (Crédit : Yad Vashem via AP)
  • Des nazis saccagent des biens juifs pendant la Nuit de Cristal, probablement dans la ville de Fürth, en Allemagne, le 10 novembre 1938. (Crédit : Yad Vashem via AP)
    Des nazis saccagent des biens juifs pendant la Nuit de Cristal, probablement dans la ville de Fürth, en Allemagne, le 10 novembre 1938. (Crédit : Yad Vashem via AP)
  • Des nazis et des civils allemands assistent au saccage de biens juifs pendant la Nuit de Cristal, probablement dans la ville de Fürth, en Allemagne, le 10 novembre 1938. (Crédit : Yad Vashem via AP)
    Des nazis et des civils allemands assistent au saccage de biens juifs pendant la Nuit de Cristal, probablement dans la ville de Fürth, en Allemagne, le 10 novembre 1938. (Crédit : Yad Vashem via AP)
  • Des nazis se tiennent près de propriétés juives saccagées pendant la Nuit de Cristal, probablement dans la ville de Fürth, en Allemagne, le 10 novembre 1938. (Crédit : Yad Vashem via AP)
    Des nazis se tiennent près de propriétés juives saccagées pendant la Nuit de Cristal, probablement dans la ville de Fürth, en Allemagne, le 10 novembre 1938. (Crédit : Yad Vashem via AP)
  • Des nazis et des civils allemands assistent au saccage de biens juifs pendant la Nuit de Cristal, probablement dans la ville de Fürth, en Allemagne, le 10 novembre 1938. (Crédit : Yad Vashem via AP)
    Des nazis et des civils allemands assistent au saccage de biens juifs pendant la Nuit de Cristal, probablement dans la ville de Fürth, en Allemagne, le 10 novembre 1938. (Crédit : Yad Vashem via AP)
  • Des nazis se tiennent près de propriétés juives saccagées pendant la Nuit de Cristal, probablement dans la ville de Fürth, en Allemagne, le 10 novembre 1938. (Crédit : Yad Vashem via AP)
    Des nazis se tiennent près de propriétés juives saccagées pendant la Nuit de Cristal, probablement dans la ville de Fürth, en Allemagne, le 10 novembre 1938. (Crédit : Yad Vashem via AP)

Des images poignantes de la Nuit de Cristal, survenue du 9 au 10 novembre 1938, ont été mises en avant cette semaine par le mémorial israélien de Yad Vashem. La collection de photographies a été léguée au mémorial par la famille d’un ancien militaire américain. Si le musée-mémorial avait dans un premier temps annoncé que les photos étaient inédites, il est depuis revenu sur sa déclaration, annonçant que les photos – rares – avaient en fait déjà été vues et publiées – sur Twitter, dans une publication universitaire et dans un récent documentaire du réseau américain PBS. Celles-ci montrent, en gros plan, des responsables nazis pillant et détruisant des biens juifs à Nuremberg et dans une ville voisine.

Le pogrom de la Nuit de Cristal, opéré contre des Juifs allemands et autrichiens et leurs biens, a éclaté sur l’ensemble du territoire allemand sur ordre d’Hitler. Leur but était de pousser les Juifs se trouvant sur les territoires nazis à fuir. La population allemande est largement restée passive – les exactions ont été commises en public – alors que les violences antisémites existaient en Allemagne depuis 1933. Les violences de cette nuit représentent un point culminant avant la mise en place du système de mise à mort des Juifs par les nazis.

Tandis que le bilan officiel des victimes de cette Nuit de Cristal s’établit à 90 d’après les chiffres communiqués par le IIIe Reich, les historiens contemporains ont estimé qu’au moins 3 000 personnes ont été assassinées au cours de ces terribles pogroms. Des milliers de Juifs, morts plus tard dans les camps, ont également été déportés lors de cette nuit. De nombreux autres se sont suicidés.

De nombreuses boutiques et maisons juives ont été détruites, ainsi que 1 400 synagogues.

Parmi les photos mises en avant par Yad Vashem, l’une d’entre elles montre une foule de civils allemands, hommes et femmes d’âge moyen, souriants et bien habillés, regardant avec désinvolture un soldat nazi brisant la vitrine d’un magasin.

Des nazis et des civils allemands assistent au saccage de biens juifs pendant la Nuit de Cristal, probablement dans la ville de Fürth, en Allemagne, le 10 novembre 1938. (Crédit : Yad Vashem via AP)

Sur une autre, des nazis transportent des piles de livres juifs, qu’ils emmènent pour vraisemblablement les bruler.

Une autre photo montre un nazi propageant de l’essence sur les bancs d’une synagogue avant qu’elle ne soit incendiée.

Yad Vashem a publié ces photos à l’occasion du 84e anniversaire de la « Kristallnacht », ou « la nuit du verre brisé ».

Jonathan Matthews, responsable des archives photographiques de Yad Vashem, a déclaré que ces rares photos, qu’il a un temps pensé inédites, dissipaient le mythe nazi selon lequel les attaques représentaient « une explosion spontanée de violence », et non un pogrom tout à fait orchestré par l’État – ce qu’il a été.

Des pompiers, des policiers SS et des civils peuvent être vus sur les photos, participant activement aux violences – les photographes eux-mêmes y ont participé.

Des nazis se tiennent près de propriétés juives saccagées pendant la Nuit de Cristal, probablement dans la ville de Fürth, en Allemagne, le 10 novembre 1938. (Crédit : Yad Vashem via AP)

Selon Jonathan Matthews, les photos sont parmi les rares à illustrer les violences depuis l’intérieur, apportant ainsi « un point de vue beaucoup plus intime de ce qu’il s’est passé ».

Les photos ont été prises par des photographes nazis lors des pogroms dans la ville de Nuremberg, et dans la ville voisine de Fuerth.

Elles se sont retrouvées en la possession d’un militaire juif américain qui a servi en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale. Alors qu’il n’en a jamais parlé à ses proches, il reste incertain comment il les a obtenues.

Après leur publication par Yad Vashem, la petite-fille du militaire, Elisheva Avital, a tweeté que l’annonce de l’organisation était « inexacte ».

Elle avait publié plusieurs de ces photos dans un thread Twitter en 2018. Celles-ci sont devenues virales, et plusieurs clichés ont été publiés dans le livre New Perspectives on Kristallnacht de Purdue University Press en 2019. D’autres sont apparues dans la série PBS « The US and the Holocauste » du documentariste Ken Burns.

Le mémorial, qui a toujours collecté des objets et documents de l’époque de la Shoah conservés par les survivants et leurs proches, avait indiqué initialement que les photos aidaient largement à démontrer que la population allemande avait conscience de ces violences antisémites.

Dani Dayan, président de Yad Vashem, avait déclaré que les photos « serviront de témoins éternels, longtemps après que les survivants ne seront plus là pour témoigner de leurs propres expériences ».

En dépit de l’erreur les présentant comme inédites, « le public ignorait en majorité l’existence et la valeur de la collection », et l’annonce de l’organisation était ainsi « digne d’intérêt, quelle que soit l’exposition partielle précédente », a indiqué le mémorial.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...