Israël en guerre - Jour 291

Rechercher

Des troupes récupèrent des restes humains et des objets de personnes disparues à Gaza

Des documents découverts sur les corps des terroristes font état de plans détaillés visant à tuer des civils, beaucoup de civils, enfants, femmes, et personnes âgées compris

Des chars israéliens se dirigeant vers la frontière de la bande de Gaza, dans le sud d’Israël, le 13 octobre 2023. (Crédit : Ariel Schalit/AP)
Des chars israéliens se dirigeant vers la frontière de la bande de Gaza, dans le sud d’Israël, le 13 octobre 2023. (Crédit : Ariel Schalit/AP)

Les troupes israéliennes qui sont entrées dans la bande de Gaza vendredi pour mener des « raids localisés » ont trouvé et récupéré les restes de personnes disparues depuis le massacre perpétré par le groupe terroriste palestinien du Hamas samedi, selon les médias israéliens.

Haaretz a rapporté vendredi que les forces du Corps Blindé Mécanisé et du Corps d’Infanterie qui se sont rendues dans l’enclave palestinienne, où environ 150 à 200 personnes sont retenues en otage par le Hamas, ont récupéré les corps d’un nombre indéterminé de personnes et ont trouvé des objets appartenant à des personnes toujours portées disparues depuis l’assaut meurtrier de Shabbat dernier, lorsque les terroristes du Hamas ont infiltré Israël par voie terrestre, maritime et aérienne, et se sont déchaînés sur les communautés frontalières de Gaza et sur lors d’un festival de musique, tuant plus de 1 400 personnes, dont une majorité de civils.

Israël a déclaré la guerre et a bombardé Gaza de frappes aériennes, affirmant viser l’infrastructure terroriste et toutes les zones où le Hamas opère ou se cache.

L’armée israélienne a également tué quelque 1 500 terroristes du Hamas qui s’étaient infiltrés sur leur territoire depuis samedi et en ont capturé vivants un nombre indéterminé.

Les autorités et les volontaires continuent de travailler à la localisation et à l’identification des restes humains des personnes massacrées par les terroristes dans les villes frontalières de Gaza.

Les troupes ont collecté des objets sur les corps, les véhicules et les affaires des terroristes. Elles y ont trouvé des choses comme un drapeau du groupe djihadiste État islamique (EI) sur la veste d’un terroriste tué lors d’un assaut sur le kibboutz Sufa, près de la frontière de Gaza, ainsi que des objets religieux, des documents et des brochures avec des plans d’attaque et des horaires, ainsi que des informations de renseignement comme le nombre de résidents d’une localité israélienne donnée.

Photo non datée du drapeau de l’État islamique trouvé sur le terroriste tué lors de l’attaque du kibboutz Sufa, le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

La découverte de ces objets a été postée sur une chaîne Telegram appelée South First Responders, qui a diffusé des images et des photos choquantes de scènes de kibboutzim et d’autres zones dévastées par le massacre de samedi.

Vendredi, la chaîne publique israélienne Kan a annoncé avoir découvert un document laissé par un membre du Hamas dans le sud d’Israël, qui donne l’ordre aux terroristes de tuer autant de civils que possible lors de leur prise de contrôle du kibboutz Alumim.

Le document en arabe donne des instructions à l’équipe terroriste chargée d’attaquer le kibboutz pour maximiser les meurtres, prendre des otages, repousser les forces de sécurité et attendre d’autres ordres, selon le reportage.

Selon NBC News, d’autres documents récupérés auprès des terroristes montrent que le Hamas avait prévu de cibler une école primaire et un centre de jeunes, de tuer « autant de personnes que possible » et de prendre des otages rapidement dans la bande de Gaza à partir du kibboutz Saad.

Les documents « top secret » rapportés par NBC comprennent des ordres pour que deux escouades terroristes infiltrent le kibboutz près de Gaza, « fouillent le centre de jeunesse Bnei Akiva », « fouillent l’ancienne école Daat », « collectent des otages » et « tuent autant de personnes que possible ».

Des terroristes palestiniens enlevant une civile israélienne, au centre, identifiée plus tard comme étant Yaffa Adar, âgée de 85 ans, du kibboutz Kfar Azza pour la conduire dans la bande de Gaza, le 7 octobre 2023 (Crédit : Hatem Ali/AP Photo)

D’autres instructions prévoient d’assiéger le réfectoire du kibboutz et d’attaquer « le cabinet dentaire, le supermarché, le réfectoire », a déclaré une source de Tsahal à la chaîne NBC. « Le niveau de précision ferait tomber la mâchoire de n’importe quel membre des services de renseignement. »

« Je n’ai jamais vu un plan si détaillé pour une attaque terroriste de masse », a déclaré à la chaîne un responsable anonyme de Tsahal.

D’autres plans d’attaque détaillés ont été découverts pour des localités de la région de Gaza, notamment Kfar Azza, Nahal Oz et Alumim, et montrent comment le groupe terroriste palestinien du Hamas a recueilli des renseignements détaillés sur chaque communauté israélienne visée par l’attaque du 7 octobre et a donné des instructions claires pour cibler les femmes et les enfants, d’après la NBC.

Les documents, combinés aux images obtenues grâce aux caméras corporelles des terroristes, aux entretiens avec les survivants et les témoins oculaires, ainsi qu’aux témoignages de première main des forces de sécurité et des premiers intervenants au lendemain du massacre, indiquent que le Hamas a mené une opération planifiée et coordonnée de longue haleine pour cibler et tuer des civils, notamment des femmes, des enfants et des personnes âgées.

Des soldats israéliens enlevant les corps de civils israéliens dans le kibboutz Kfar Azza, près de la frontière entre Israël et Gaza, dans le sud d’Israël, le 10 octobre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Plus tôt vendredi, les troupes israéliennes sont entrées dans la bande de Gaza pour des « raids localisés » afin de nettoyer la zone de terroristes potentiels et de localiser des Israéliens disparus, a déclaré l’armée, dans ce qui est probablement un précurseur d’une incursion à grande échelle en réponse à l’assaut de choc de la fin de semaine.

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que les forces du Corps Blindé Mécanisé et Corps d’Infanterie ont effectué des recherches et « contrecarré les escadrons de missiles guidés antichars qui avaient l’intention de s’infiltrer dans le territoire israélien ».

« Les forces ont trouvé des éléments qui pourraient aider à retrouver les disparus », a déclaré Hagari. « Nous continuerons à faire tout notre possible pour trouver tous les détails concernant les disparus et les otages », a-t-il ajouté.

On estime que 150 à 200 personnes ont été prises en otage par le Hamas lors de son attaque meurtrière de samedi dernier. À ce jour, l’armée israélienne a informé les familles de 120 otages que leurs proches étaient détenus dans la bande de Gaza.

Plus tard dans la journée de vendredi, le Hamas a publié une vidéo de propagande montrant ses membres détenant de jeunes enfants et bébés israéliens dans le kibboutz Holit, dans le sud d’Israël, samedi dernier, dans une tentative apparente de minimiser son attaque meurtrière.

La vidéo montre des terroristes sortant des maisons du kibboutz Holit un certain nombre d’enfants en bas âge et de nourrissons.

Une séquence montre les terroristes en train de donner un verre d’eau à boire à un enfant, et une autre séquence montre les terroristes en train de bercer un bébé dans une poussette.

Les parents des enfants n’apparaissent nulle part. On ne sait pas encore si ces enfants font partie des personnes prises en otage à Gaza.

Des preuves évidentes montrent que les terroristes palestiniens ont assassiné plusieurs jeunes enfants au cours de leur attaque du week-end dernier.

Un lit d’enfant ensanglanté dans le kibboutz Kfar Azza sur une photo publiée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu le 11 octobre 2023 à la suite de l’attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre. (Crédit : X/Netanyahu)

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken, en visite à Tel Aviv jeudi, a dressé la liste de ce qu’il a appelé les « innombrables actes de terrorisme du Hamas dans une litanie de brutalité et d’inhumanité ».

« Bébés massacrés, corps profanés, jeunes gens brûlés vifs, femmes violées, parents exécutés devant leurs enfants, enfants devant leurs parents », a-t-il précisé.

Vendredi, à Tel Aviv, Lloyd Austin, secrétaire américain à la Défense en visite, a déclaré qu’il pensait que les activités du groupe terroriste Hamas étaient pires que celles dont il avait été témoin il y a dix ans de la part du célèbre groupe terroriste  ISIS – ou État islamique (EI).

Austin, qui a été commandant du CENTCOM, les forces américaines au Moyen-Orient, de 2013 à 2016, a déclaré à Netanyahu que « comme vous le savez, je suis celui qui a initialement mis en place l’opération contre l’EI et j’en sais beaucoup sur eux. Et ça, c’est pire que ce que j’ai vu avec l’EI ».

À titre exceptionnel, le Bureau du Premier ministre a pris jeudi la décision de diffuser aux journalistes et au public les photos insoutenables des bébés assassinés, pour mettre en exergue les atrocités commises par le Hamas dans le sud d’Israël samedi dernier.

Le porte-parole du cabinet du Premier ministre a déclaré au Times of Israel que la décision de publier ces images avait été prise : « Pour que le monde voie une partie des horreurs commises par le Hamas. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.