Des unités de vaccination mobiles déployées dans les villes faiblement vaccinées
Rechercher

Des unités de vaccination mobiles déployées dans les villes faiblement vaccinées

Selon le ministre de la Santé, la vaccination est une question socio-économique, les plus riches étant plus susceptibles de se faire vacciner que les Israéliens plus pauvres

Des Israéliens font la queue pour recevoir le vaccin COVID-19 dans une unité mobile de vaccination du Magen David Adom dans la ville de Kafr Qasim, le 23 août 2021. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
Des Israéliens font la queue pour recevoir le vaccin COVID-19 dans une unité mobile de vaccination du Magen David Adom dans la ville de Kafr Qasim, le 23 août 2021. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Afin de sensibiliser le million d’Israéliens qui ne sont toujours pas vaccinés, le ministre de la Santé, Nitzan Horowitz, a annoncé lundi un plan qui prévoit le déploiement d’unités de vaccination mobiles dans les communautés où le taux de vaccination est particulièrement bas.

Horowitz a expliqué dans un communiqué que les faibles taux de vaccination sont le reflet du statut socio-économique, les communautés arabes israéliennes, longtemps négligées, étant parmi les moins vaccinées du pays.

Les villes ayant les taux de vaccination les plus bas en Israël sont Jérusalem, Ar’ara, Kuseife, Hura, Beersheba, Rahat, Beit Shemesh, Ashdod, Lod, Elad, Kafr Qasim, Tira, Bnei Brak, Qalansawe, Harish, Baqa al-Gharbiya, Afula, Nazareth, Daliyat al-Karmel, Kafr Manda, Shfaram, Tamra, Tibériade, Safed et Jadeidi-Makr.

« Les personnes riches se font davantage vacciner. Les populations plus faibles – beaucoup moins », a déclaré Horowitz. « Je n’abandonnerai pas ces populations – pas sous ma surveillance. »

Présentant le programme « Vaccins à domicile », Horowitz a déclaré : « nous augmentons le nombre de points de service et visons à atteindre des taux d’inoculation maximaux pour les rappels – et pour les premières doses. »

« Israël compte 1 080 000 de personnes [éligibles] qui n’ont pas du tout été vaccinées. Je veux faire évoluer ce chiffre de manière significative. Cela peut être un facteur décisif dans cette campagne. »

Le ministre de la Santé Nitzan Horowitz regarde un garçon israélien se faire vacciner dans une unité mobile de vaccination du Magen David Adom dans la ville de Kafr Qasim, le 23 août 2021. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

« La seule façon pour nous de vaincre la pandémie et de ne pas atteindre des chiffres vraiment graves… est de vacciner trois millions de personnes avec la troisième dose dans les semaines à venir », a déclaré Horowitz.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...