Rechercher

Deux arrestations pour les meurtres à Lod dont celui d’une mère tuée devant sa fille

Des habitants de la ville sont soupçonnés du meurtre de 2 hommes en octobre et en juillet ; un jeune de 16 ans a été arrêté à Jisr az-Zarqa pour avoir tué un adolescent par balle

Police et services de secours sur les lieux du meurtre de Rabab Abu Siyam, mère de trois enfants, abattue à Lod, le 26 juillet 2022. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
Police et services de secours sur les lieux du meurtre de Rabab Abu Siyam, mère de trois enfants, abattue à Lod, le 26 juillet 2022. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Deux hommes ont été arrêtés par la police à Lod mercredi pour leur implication présumée dans deux meurtres, dans un effort des autorités pour endiguer les crimes violents dans la communauté arabe israélienne.

Les deux hommes, âgés de 30 ans, sont soupçonnés d’avoir joué un rôle dans la mort d’Alah Alsach en pleine rue dans la ville du centre du pays au début du mois.

Selon la police, les deux hommes pourraient également être impliqués dans le meurtre de Rabab Abu Siyam, 30 ans, enseignante dans une école primaire.

Cette mère de trois enfants a été tuée par balle en juillet à Lod alors que sa fille était sur ses genoux. Cette affaire a horrifié de nombreux Israéliens et entraîné de nombreux appels demandant une meilleure protection des femmes.

La police soupçonnerait en outre les deux suspects d’avoir des liens avec le meurtre d’une autre femme dans la ville en 2016.

« Les deux suspects sont comme les doigts d’une main. Ils sont très bons amis et s’entraident, ils agissent d’une seule voix. Ils font tout ensemble », a déclaré une source de la police à Ynet.

L’un des suspects est un cousin et ami de l’ancien mari d’Abu Siyam, qui est soupçonné d’avoir commandité son meurtre.

Rabab Abu Siyam. (Crédit : Autorisation)

Neuf personnes ont été assassinées à Lod cette année.

Mercredi, dans une affaire distincte, la police a arrêté un adolescent de 16 ans soupçonné d’avoir tué un autre adolescent dans la ville de Jisr az-Zarqa, dans le nord du pays.

Walid Shahab, 14 ans, a été blessé par une balle perdue devant une pizzeria la semaine dernière et a succombé à ses blessures mardi.

Toujours mercredi, la police a arrêté quatre habitants de la ville arabe d’Umm al-Fahm, dans le nord du pays, soupçonnés d’être liés au meurtre du journaliste arabe israélien Nidal Agbaria en septembre.

Selon l’organisation Abraham Initiatives, qui recense les violences au sein de la communauté arabe, au moins 92 Arabes ont été tués dans des homicides en Israël depuis le début de l’année.

Les communautés arabes ont connu une recrudescence de la violence ces dernières années en raison de l’augmentation du crime organisé et de la prolifération d’armes illégales.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...