Rechercher

Deux frères, non vaccinés, meurent du COVID-19 en l’espace de deux heures

Les soixantenaires Jackie et Nissim Edry ont succombé à l'hôpital Soroka après 3 semaines de lutte contre le coronavirus ; Jackie était un militant pour la justice sociale renommé

Capture d'écran de la vidéo d'Yitzhak "Jackie" Edry, février 2020. (Crédit : YouTube)
Capture d'écran de la vidéo d'Yitzhak "Jackie" Edry, février 2020. (Crédit : YouTube)

Deux frères sont morts du COVID-19 à deux heures d’intervalle dans le même hôpital du sud d’Israël, mercredi soir,

Yitzhak « Jackie » Edry et son frère Nissim, âgés respectivement de 62 et 61 ans, sont décédés à l’hôpital Soroka de Beer Sheva, le cadet étant le premier à succomber à la maladie.

Selon les médias, aucun des deux frères n’avait été vacciné contre le coronavirus. Jackie n’a pas pu être vacciné en raison d’un problème de santé. La raison pour laquelle Nissim n’a pas été vacciné n’a pas été précisée dans l’immédiat.

Les frères auraient contracté le virus il y a trois semaines lors d’un événement familial auquel ils ont participé.

« Même les pierres peuvent être brisées, et pas à cause de la vieillesse », a écrit Adele, la fille de Jackie, sur Facebook. « Dans la vie et la mort, ils n’ont pas été séparés. »

Jackie Edri était connu pour son militantisme en faveur de la justice sociale et ses batailles au nom des droits des employés des entreprises Israel Chemicals et Dead Sea Works.

En 2011, il a fait une grève de la faim pour protester contre les tarifs de l’eau, et a finalement obtenu des subventions du ministère des Finances pour les familles à faible revenu. De 2013 à 2018, il a été membre du conseil municipal de Dimona.

Le maire de Dimona, Benny Biton, un ancien camarade de classe de Jackie, a déclaré dans un communiqué qu’Edri « allait toujours à contre-courant, pour le meilleur et pour le pire. C’était un combattant social ».

« C’est une grande tragédie pour Dimona », a déclaré Biton.

Israël est récemment sorti de sa quatrième vague d’infections virales après avoir fait de l’inoculation massive une tactique centrale pour enrayer l’épidémie.

Les vaccins sont disponibles pour toutes les personnes de 12 ans et plus et seront bientôt administrés aux enfants de 5 à 11 ans, après que la Food and Drug Administration américaine a approuvé l’utilisation du vaccin Pfizer-BionTech pour ce groupe d’âge.

Les chiffres du ministère de la Santé publiés jeudi montrent qu’il n’y a eu que 605 nouvelles infections au COVID-19 diagnostiquées la veille.

Il y avait 6 952 patients actifs, dont 185 étaient gravement malades.

Jusqu’à présent, sur les 9,5 millions d’habitants d’Israël, 6 243 281 ont reçu au moins une injection de vaccin, dont 5 738 253 en ont reçu deux et 3 973 121 en ont reçu une troisième, celle de rappel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...