Rechercher

Deux Israéliens blessés par des coups de feu au Tombeau de Joseph

L'armée a mis en sécurité cinq civils, entrés sans coordination préalable avec les autorités à Naplouse ; des heurts distincts ont opposé soldats et Palestiniens armés

Un fidèle juif blessé est embarqué dans une ambulance suite à des coups de feu près du tombeau de Joseph à Naplouse, le 30 août 2022. (Crédit : Conseil régional de Samarie)
Un fidèle juif blessé est embarqué dans une ambulance suite à des coups de feu près du tombeau de Joseph à Naplouse, le 30 août 2022. (Crédit : Conseil régional de Samarie)

Deux Israéliens ont été modérément blessés, mardi en début de matinée, lorsque des hommes armés palestiniens ont ouvert le feu sur la voiture dans laquelle ils circulaient aux abords de l’entrée du Tombeau de Joseph à Naplouse, en Cisjordanie.

Tsahal a indiqué que les civils israéliens – des fidèles juifs – ne s’étaient pas coordonnés avec les militaires en vue de ce pèlerinage réalisé sur le site et qu’ils ont essuyé les coups de feu alors qu’ils se trouvaient à l’intérieur de leur véhicule, dans la ville. Ils ont été ensuite mis en sécurité par les soldats israéliens.

L’un des civils, un jeune garçon de 17 ans, a été emmené par un hélicoptère militaire à l’hôpital Sheba de Ramat Gan. Le second blessé, un homme, a été pris en charge à l’hôpital Beilinson de Petah Tikva, selon le groupe Secouristes sans frontière, un service d’urgence juif qui opère en Cisjordanie.

Le Tombeau de Joseph est situé dans la Zone A de Cisjordanie, placée officiellement sous le contrôle total de l’Autorité palestinienne même si l’armée israélienne y mène des opérations.

Tsahal interdit aux citoyens israéliens de pénétrer dans la Zone A sans autorisation préalable.

Selon le conseil régional de Samarie, cinq Israéliens se trouvaient à bord du véhicule quand les hommes armés palestiniens ont ouvert le feu. La voiture a été incendiée après que les soldats ont mis en sécurité les civils israéliens.

Une vidéo partagée sur les réseaux sociaux a montré des traces de sang et ce qui ressemble à un véhicule en train de brûler.

Le Conseil régional a précisé que les blessés n’étaient pas des résidents du secteur et qu’ils étaient originaires de Jérusalem et de Modiin Illit.

Un responsable de la sécurité qui a été cité par la chaîne publique Kan a indiqué que les hommes avaient été stoppés par la police pendant leur voyage, mais qu’ils avaient menti sur leur destination – affirmant qu’ils se rendaient à un bassin naturel situé aux abords de l’implantation de Har Bracha.

Vue de l’enceinte du tombeau de Joseph dans la ville de Naplouse en Cisjordanie, le 10 avril 2022. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)

Lors d’un incident distinct, l’armée a annoncé mardi que les troupes avaient échangé des coups de feu avec des Palestiniens armés pendant un raid d’arrestation à Naplouse.

Des tirs lourds ont été entendus dans le secteur, selon des images qui ont été postées sur les réseaux sociaux.

Des vidéos ont également montré que les forces israéliennes avaient apparemment lancé un petit missile vers un bâtiment où se s’étaient réfugiés plusieurs suspects.

Le Tombeau de Joseph est vénéré parce qu’il accueillerait la dépouille de Joseph, l’un des douze fils de Jacob, le patriarche biblique. Les affrontements entre les soldats israéliens et les Palestiniens sont fréquents pendant les visites et les pèlerinages des fidèles juifs. Les Palestiniens jettent des pierres en direction des militaires et ils les attaquent fréquemment à l’aide de cocktails Molotov. Les coups de feu ne sont pas rares.

Au mois de juin, trois Israéliens – avec parmi eux un haut-responsable de l’armée – avaient été légèrement blessés quand des hommes palestiniens avaient tiré sur le complexe pendant un pèlerinage coordonné avec les autorités sur le site.

Il y a deux semaines, un adolescent palestinien a été tué pendant une fusillade au Tombeau qui a opposé hommes armés palestiniens et soldats au cours d’une visite qui avait été préparée avec Tsahal.

Les tensions sont élevées depuis le mois d’avril – environ cent Palestiniens étaient entrés par effraction à ce moment-là dans le lieu saint, le vandalisant.

Il y a aussi eu de violents affrontements à l’arme à feu en date du 9 août, quand les forces israéliennes ont abattu un homme armé palestinien qu’elles recherchaient, Ibrahim Nabulsi, et deux autres membres de groupes terroristes.

Nabulsi avait commis plusieurs attaques à l’arme à feu contre des soldats et des civils en Cisjordanie, au début de l’année, selon le Shin Bet. Selon Tsahal, il avait été notamment à l’origine d’une fusillade au Tombeau de Joseph.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...