Egypte : découverte de 250 tombeaux enfouis depuis plus de 4 000 ans
Rechercher

Egypte : découverte de 250 tombeaux enfouis depuis plus de 4 000 ans

Mohamed Abdel-Badie, un responsable des Antiquités qui a mené les fouilles, a aussi noté que de la poterie et des objets dédiés aux divinités égyptiennes ont été trouvés.

Photo d'illustration : Un archéologue observe une chambre funéraire récemment découverte dans la province désertique de Minya, au sud du Caire, en Egypte. le samedi 2 février 2019.
(Crédit : AP/Roger Anis)
Photo d'illustration : Un archéologue observe une chambre funéraire récemment découverte dans la province désertique de Minya, au sud du Caire, en Egypte. le samedi 2 février 2019. (Crédit : AP/Roger Anis)

L’Egypte a mis au jour quelque 250 tombeaux vieux de 4 200 ans dans la province de Sohag, dans le sud du pays, a annoncé mardi le ministère des Antiquités.

« Environ 250 tombeaux, dont certains disposant d’un puits ou de plusieurs puits funéraires, et d’autres d’un couloir en pente se terminant par une salle funéraire » ont été découverts, a précisé le ministère dans un communiqué.

« Ces tombeaux datent de la fin de l’Ancien Empire à la fin de la période ptolémaïque », a-t-il ajouté.

L’Ancien Empire s’est étendu de 2 700 à 2 200 avant l’ère commune tandis que la dynastie ptolémaïque en Egypte a duré 300 ans, jusqu’à la mort de Cléopâtre en l’an 30 avant l’ère commune.

Mostafa Waziri, secrétaire général du Conseil général des antiquités égyptien, a indiqué que l’un des tombeaux de l’Ancien Empire présentait de légères traces d’inscriptions hiéroglyphiques et une chambre pour les « sacrifices ».

Selon Mohamed Abdel-Badie, un responsable des Antiquités qui a mené les fouilles, de la poterie et des objets dédiés aux divinités égyptiennes ont été trouvés.

De petits vaisseaux d’albâtre, des os humains et d’animaux ainsi que des reliques de calcaire pouvant être « des stèles funéraires (…) remontant à la VIe dynastie » ont également été découverts, a ajouté le spécialiste.

Le Caire a annoncé plusieurs importantes découvertes archéologiques ces derniers mois avec l’espoir de relancer le tourisme, un secteur qui a rencontré beaucoup de difficultés depuis la révolution de 2011 qui a chassé l’ancien président Hosni Moubarak du pouvoir jusqu’à la pandémie de coronavirus aujourd’hui.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...