Espagne : Enquête sur un philanthrope milliardaire juif
Rechercher

Espagne : Enquête sur un philanthrope milliardaire juif

Mikhail Fridman est soupçonné "[d']une série d'actions ayant conduit à l'insolvabilité de l'entreprise espagnole ZED Worldwide SA… afin de l'acheter à un prix ridiculement bas"

De gauche à droite : le président de l'Agence juive Natan Sharansky, le président du groupe philanthropique Genesis Mikhail Fridman, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le secrétaire général du cabinet Tzvi Hauser. (Crédit : Amos Ben Gershom/Flash90)
De gauche à droite : le président de l'Agence juive Natan Sharansky, le président du groupe philanthropique Genesis Mikhail Fridman, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le secrétaire général du cabinet Tzvi Hauser. (Crédit : Amos Ben Gershom/Flash90)

Un tribunal espagnol a ordonné mercredi une enquête pour corruption concernant le milliardaire russe Mikhail Fridman, l’accusant d’avoir participé à la banqueroute organisée de l’entreprise technologique espagnole Zed.

Fridman est un grand philanthrope pour des causes juives, dont le Prix Genesis et des projets de mémorial de la Shoah.

Dans un document vu par l’AFP, le Parquet financier espagnol a convoqué Fridman le mois dernier, le 2 septembre prochain pour l’interroger, le plaçant sous investigation pour corruption dans le milieu des affaires, abus de marché, insolvabilité frauduleuse et abus de biens sociaux.

Une des 100 personnes les plus riches du monde d’après Forbes, Fridman est accusé d’avoir réalisé « une série d’actions ayant conduit à l’insolvabilité de l’entreprise espagnole ZED Worldwide SA… afin de l’acheter à un prix ridiculement bas, bien plus faible que celui du marché », indique le document.

Fridman est l’un des deux propriétaires de l’Alfa Group, le plus grand conglomérat financier-industriel de Russie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...