Exercice de sirènes d’alerte à la roquette en Cisjordanie
Rechercher

Exercice de sirènes d’alerte à la roquette en Cisjordanie

Le Commandement de la Défense passive a déclaré dans un communiqué que l'exercice avait été planifié ; dans le cas d'un vrai tir de roquette, les sirènes retentissent deux fois

Vue de maisons dans l'implantation d'Efrat, le 27 novembre 2018. (Gershon Elinson/Flash90)
Vue de maisons dans l'implantation d'Efrat, le 27 novembre 2018. (Gershon Elinson/Flash90)

Les sirènes d’alarme vont retentir en Cisjordanie ce lundi matin, dans le cadre d’une exercice mené par le Commandement de la Défense passive et le Commandement du Centre, pour vérifier le bon fonctionnement des systèmes.

Les sirènes retentiront à cinq reprises dans cinq zones de la Cisjordanie.

À 9 heures 35, elles retentiront à Alon Shvut, Efrat, Beit Aryeh, Har Gilo, Kochav Ya’ir, Mitzpe Jericho, Nahliel, Netiv HaGdud, Emmanuel, Petza’el et Kedumim.

À 9 heures 50, elles retentiront à Elazar, Gilgal, Tal Menashe, Yafit, Yitzhar, Metzad, Neve Daniel, Ateret, Peduel, Psagot et Revava ; et à 10 heures 05 à Har Bracha, Kfar Adumim, Migdalim, Migdal Oz, Nofei Prat, Rosh Tzurim, Rehelim, Reihan, Shvut Rachel, Shavei Shomron et Tomer.

À 10 heures 15, elles retentiront à Beit El et Beitar Illit ; et à 10 heures et demi à Ovnat, Vered Jericho, Modiin Illit et Mitzpe Shalem.

Le Commandement de la Défense passive a déclaré dans un communiqué que l’exercice avait été planifié depuis longtemps. Dans le cas d’un véritable tir de roquette, les sirènes retentiront deux fois.

L’an dernier, le Commandement de la Défense passive a mis à niveau son système d’alerte à la roquette dans tout le pays, permettant aux sirènes d’être plus précises et plus faciles à comprendre.

Avec l’ancienne méthode, le pays était divisé en environ 255 régions. Si l’armée détectait un projectile entrant qui se dirigeait vers n’importe quel point dans une région, les sirènes étaient déclenchées sur l’ensemble de la zone.

Le nouveau système opère sur une division du territoire en près de 1 700 zones, ou « polygones », comme l’armée les appelle.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...